Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2005-2006

>>Attention fragile !

19 mars 2006
Auteur(e) : 
TVB

Guebwiller crée la surprise de vaincre saverne à domicile 3-2, mais peut-on parler de surprise ?

On pouvait spéculer que ces "frêles" jeunes filles auraient des difficultés face à des savernoises qui nous habituaient à une grande rigueur au contre et en défense tout au long de cette saison. Pourtant les fers de lance Guebwilleroises, Emilie Lavanche et Lise Chapelier sont rentrées dans la partie sans complexes et ont déroulé leur jeu, bien épaulées par Marion Rieg très présente au filet et Claire Chapelier en défense. Marion Rost faisait preuve d’une grande régularité, et Julie Schleer s’activait à soutenir ses partenaires. Du côté Saverne, le jeu était incroyablement statique et celles qui prétendaient il n’y a pas si longtemps à la seconde place du championnat, prolongeaient leur cauchemar de la semaine précédente à la Constancia. La confiance est précieuse et permet de décontracter les attaquantes. Manu Bergmann se crispait à force de ne plus savoir finir le point, et Aline Weiss faisait des choix de prise de risque à contre courant. Les bras des unes et des autres se raccourcissaient déjà au service, pour multiplier des échecs successifs, propres à entretenir cet état de "lapidation" du mental savernois. Heureusement que le secteur réception ne prenait pas l’eau ! Car la pression imposée par le service smatché d’Emilie Lavanche allait peser dans la rencontre. Les savernoises en mal de conclusion et ainsi fragilisées subirent une punition lors des premiers sets remportés 25-15 et 25-16 par Guebwiller.

Ces dernières pourtant, étaient encore toutes surprises de dominer aussi facilement une équipe qui avait fait trembler les meilleures équipes du championnat tout au long de la saison. Hélas depuis la trève d’un mois, Saverne ne se ressemble plus tellemement, et un certain laxisme s’est installé. Pour prétendre aux premières places, il faut valoriser ses qualités défensives par une efficacité plus grande au filet et au service, et pour cela, il est nécessaire de faire preuve d’un esprit tactique cohérent. Le coach savernois n’est pas avare de consignes tactiques pourtant, et les savernoises, le dos au mur, durent réagir en produisant un volley plus propre et rigoureux, capable d’éviter les points forts offensifs et défensifs de l’adversaire. En évitant Lise Chapelier et Emilie Lavanche le plus possible, Saverne, restructuré en urgence après la blessure de Marie Haberer, sut dérouler un jeu beaucoup plus cohérent, apte à exploiter positivement la hargne d’Aline Weiss et l’engagement physique considérable de Claude Kister. Les leaders savernoises furent parfaitement relayées par Eléonore Bohn, plus entreprenante et Anne-Marie Roth dont la polyvalence rassure son équipe. La blessure de Marie Haberer pouvait inquiéter, tant Marie a manifesté d’importance dans le dispositif savernois, mais un groupe est constitué de 9 joueuses, et bon an mal an, il faut que toutes soient mobilisées vers le même objectif. Morgane Pruneta trouva enfin matière à s’exprimer pour s’extirper d’une longue phase de doute en réalisant quelques défenses héroïques et quelques attaques d’une grande finesse.

La lutte du 3ème set aura été rude, et l’incapacité de Guebwiller à conclure offre l’opportunité aux savernoises de se remettre en selle : 26-24 en une demi-heure. Au quatrième set, Guebwiller fatigue, et Georges Chapelier, le coach guebwillerois, fait davantage tourner son effectif. C’est l’occasion pour Marion Lichtle de démontrer des qualités certaines et Alice Chapelier vient faire souffler une Julie Schleer asphyxiée par les sollicitations itératives des savernoises. Ce quatrième set ne sera qu’une simple formalité pour Saverne qui l’emporte 25-14.

les jeunes filles de Guebwiller ont gardé quelques forces pour le cinquième set, mais la pression imposée par Saverne est trop forte, et Marion Rieg atteignant les limites de son physique cède sa place à l’autre Marion (Lichtle). Les supporters savernois, moins bruyants qu’à l’accoutumée car probablement dubitatifs devant les fautes au service de Saverne, trop fébrile, pouvaient spéculer que la sortie de la "tour de contrôle" de Guebwiller allait sceller le sort de ces dernières. Il n’en fut rien au contraire et Saverne menant 13-11 oublia les données tactiques du match, favorisant à nouveau la reconstruction facile du jeu de Guebwiller. En rejouant sur les points forts de la relance Guebwilleroise en la personne de Lise Chapelier et Marion Rost, les savernoises retombant dans l’inefficacité firent les fautes d’impatience qu’on les voyait faire au début du match. L’intensité dramatique était considérable et l’égalité à 13-13 tourna psychologiquement en faveur de Guebwiller.

Quelle est alors la recette du succès ? Prenez une Emilie Lavanche au geste technique pur, placez là derrière la ligne de service en pleine confiance de ses moyens, laissez la suivre son instinct naturel offensif ... et son service smatché, sans être forcé, mettra tant de poids sur l’adversaire, que ce dernier craquera. Ce qui fut fait : 15-13 pour Guebwiller ! Bravo les filles ... toutes les filles des 2 équipes qui ont produit ce spectacle au terme duquel, il est vital de partager ensemble une collation en rendant hommage au vainqueur du jour, des guebwilleroises qui auront atteint leurs limites physiques ce soir là, pour une belle récompense. A l’année prochaine, et que l’engagement de nos 2 clubs dans ce genre de match soit au moins identique !

Merci aux supporters et même s’il nous arrive de perdre, revenez nous voir car nous voulons vous montrer du volley attrayant. Notre fragilité tient aussi beaucoup à notre volonté de bien faire. Prochain rendez vous face à Ostwald le 6/04 (jeudi soir à 21 h).

PS : Soulignons également l’excellente prestation du duo d’arbitres Thierry Baume et Christophe Bieckert, toujours clairs et cohérents dans leurs décisions, et ne s’exposant jamais à la moindre réclamation. Merci messieurs !

Photos de ce match bientôt publiées ici.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2