Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Saison 2019 2020

>>Pour commencer ... une bonne branlée !

19 janvier 2020
Auteur(e) : 
TVB

Score édifiant : Molsheim - Saverne 3-0 (25-16 !!!!!, 26-24 ouf, 25-16 !!! pas possible !!!)

Le déplacement à Molsheim était périlleux pour les savernois leader de leur poule RMA, à la fois parce que l’équipe de Molsheim est redoutable mais aussi parce que le cadre de la salle Hossenlopp met généralement très mal à l’aise les attaquants des équipes visiteuses, qui à l’instar des gaulois ont l’impression que le ciel leur tombe sur la tête. Seul joueur acclimaté notre passeur petit Steph distribuait assez bien ses ballons mais les trop belle passes donnent envie de planter les attaques et quand il n’y a pas de fixation, les chaussettes sont dures à soutenir. Et des chaussettes on en a eu une belle collection, en laine, en synthétique, en polaire, un récital !

Dès le premier set l’assaut des joueurs du MOC est violent et les services déstabilisent très vite les savernois qui parviennent au mieux à produire un jeu classique inopérant face au block redoutable constitué par Marciniak et Mertz. Les attaquants y laissent une bonne partie de leur enthousiasme et les fautes s’accumulent comme dans un cauchemar. La punition est sévère 25-16. La vitesse de conclusion de ce set installe un sentiment d’impuissance dans les têtes savernoises plutôt habituées au succès facile et à la franche rigolade. J’avoue me surprendre à mesurer le ridicule de certaines situations comme par exemple quand on est mené 20-12 et que Jean venant de mettre un point à l’attaque, fait un hurlement qu’on entend en général chez celui qui vient de gagner un match. Cela montre la pression mentale sur les joueurs. La pression qu’ils se sont mis inconsciemment, alors qu’il faudrait de la sérénité et une application particulière à respecter les consignes élémentaires pour éviter le naufrage prématuré.

Heureusement la révolte savernoise est immédiate avec un engagement total du capitaine Peli et une bonne distribution de Steph qui peine à accélérer le jeu et manque d’autorité face à ses attaquants timorés ui jouent pour éviter la faute individuelle. Mais les exploits individuels des savernois au block et en défense permettent d’avoir l’avantage et la fin de set est étriquée car Molsheim bénéficie de la grande efficacité de Mertz au service. Jean se retrouve par deux fois isolé face au block des géants sans trouver de solution et Saverne concède le set 26-24.

Malgré l’enthousiasme de Bobo épié par toute sa famille, Saverne est très vite distancé au troisième set et Saverne subit avec un niveau de service faible et décousu. Tea, Daniel et Alex sont privés de ballons Le match s’accélère et la situation semble impossible à renverser. Saverne plafonne au propre et au figuré, les joueurs affichent leur frustration pour concéder une première défaite face à une équipe apparemment sans faille 25-16 au troisième set.

Cette défaite 3-0 met désormais les savernois en position d’outsider par rapport à leurs rivaux Molsheim et Mundolsheim et la montée en pré-nationale est bien incertaine soudain. Le coach JJ a conscience qu’il va falloir trouver des plans de jeu cohérents pour les matchs retour afin de ne laisser aucun set aux adversaires. Encore faudra-t-il que les jeunes savernois aient la lucidité d’appliquer les consignes tactiques, sans quoi le boulot de coach n’a aucun sens !

Voyage périlleux à Gerardmer le 1/2/2020 et on attend une réaction de Saverne à la hauteur de la frustration de cette défaite cruellement logique et inéluctable. Il es temps de serrer les rangs et de former le dernier carré ! Car "Merde ! Saverne meurt mais ne se rend pas !"

Les supportrices majeures et les survivants à cette humiliation ont opté pour un gavage boulimique en guise de réconfort. Seul Peli et son coach ne sont pas livrés à une orgie d’ingurgitation d’acides gras saturés. L’eugénie de la critique gastronomique digitalisée a testé les 2 boules locales nappées de chocolat fondu et fourrées de glace en passant en pertes et profits trolls et gourmets qui n’en reviennent toujours pas de ce qu’ils ont vu à cette heure tardive où nous étions tous censés pleurer sur notre piètre performance. Sic transit ... (intestinal) ... gloria mundi !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2