Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Saison 2018-2019

>>Nos équipes ce week end : Gilets jaunes et Gilles est vert

9 décembre 2018
Auteur(e) : 
TVB

SM : Saverne – Grand nancy D : 3-1 (25-23 ;25-21 ;25-12) « Petit Steph » notre nouveau contreur central

On prend les mêmes côté Saverne et on ne recommence pas les mêmes improvisations aux effets multi-sudoripares qui crispent les maxillaires du coach et désactivent les zygomatiques des joueurs. Sauf un peu quand même alors que le début de match est nettement à l’avantage des savernois et qu’ils lâchent des points un peu gratuitement par manque d’application. Mais le fond de jeu ne touche pas le fond et Dony est à fond et soulagé de ne pas être systématiquement viré par le libéro Laurent, alors qu’il démontre des qualités appréciables dans le secteur de la réception, dans un style personnel avec un engagement des bras qui offre un nid douillet à la balle qu’elle soit liftée, flottante, slicée ou molle. Comme tous nos joueurs sont complets on a décidé que le libéro les remplacerait tous à tour de rôle histoire qu’ils se reposent et se fassent briefer par le coacher, mais pas pour qu’ils grignotent des sucreries sur le banc !

Nos savernois sont assez brillants au premier set et plantent les balles comme des choux à la mode de chez nous. Il faut dire que le contre adverse perd le Nord et le grand-est ! Pourtant la combattivité de grand nancy D s’exprime et Francis Wasakva (le coach joueur) se démultiplie en défense et au filet. Mais les nancéiens ne sont qu’à 6 et n’ont pas beaucoup de solutions quand les réceptionneurs sont moins adroits et bien que droitiers jouent comme des gauchers contrariés. En définitive, Saverne commet quelques bévues sous la pression de Mathis Michelin au service sauté. Lui n’a aucun mal à trouver ses appuis dans cette salle car il a dû choisir les bonnes gommes (l’expérience !) tandis que nos joueurs pourtant à domicile patinent ou trébuchent selon qu’ils ont opté pour une thermogomme hivernale trop tôt ou osent évoluer avec des semelles lisses. Et tout à coup le score se fige à 23-23. Pas vraiment une surprise car Nancy prend des risques et ne lâche rien. Le service de Tristan Gobry est d’excellente qualité et Peli peine à maîtriser la réception. Stephan bidouille une balle en 2 à l’arrache, Théo attaque placé sans prendre de risque inutile et Dony est tout heureux de voir la défense adverse arriver dans ses 2 mimines qui disent bonjour au dessus de la bande du filet. 24-23 et Théo passe au service en assurant le minimum pour que la réception soit moyenne. Il lit parfaitement l’intention de placer court de l’attaquant et c’est Martin qui ne rate pas l’occase d’attaquer sur la ligne de fond adverse. Nancy est dépité et Saverne à peine satisfait.

Nancy entame le second set tambour battant et mène rapidement au score mais commet à 3 reprises la même faute de position en essayant 3 positions différentes ce qui n’échappe pas à J-Luc Schmitt l’arbitre qui connaît bien tout le kamasutra volleyistique. En droit du travail on appellerait ça une faute lourde, c’est plus grave que la faute grave et ça justifie un licenciement sans indemnités ni préavis. Mais au volley on s’en fout parce qu’à la base les joueurs sont tous licenciés ! Sauf que ça remet Saverne en selle et nos attaquants sont de plus en plus débridés. Joël le libéro est omniprésent et assure de bonnes relances. La violence des smatchs est telle qu’on sent l’intention de faire mal au défenseur imprudent à lui en plier les coudes à l’envers, ou au contreur aventurier à lui en luxer les poignets à 360°. Jean assène une énorme gifle au ballon que petit Steph notre contreur central lui offre à l’issue d’une magnifique combinaison. Le ballon lui échappe hélas. Des bévues comme celle-ci interrompent une série meurtrière et c’est dommage. Mais la maturité permettra de gérer de mieux en mieux ce genre de ballon inratable. D’ailleurs elle est déjà venue la maturité car Jean ne commet plus 2 erreurs consécutives de ce genre et il n’y a pas si longtemps l’an dernier, les balles qui lui échappaient atterrissaient dans les murs. Il a progressé et son équipe aussi. Mais il reste la capacité mentale à maintenir le rythme et la constance. Le service smatché le plus dur à réaliser désomais est le second de la série. Pour Martin c’est plutôt le troisième. Donc on est sur la bonne voie ! Et c’est Jean qui conclut le set d’une magnifique attaque ligne en poste 4 qui décoiffe au passage le passeur adverse Hnalepe Angexetine un peu avancé en défense mais irréprochable dans sa distribution. Le score est plus net 25-21.

Conscients du sérieux et de la concentration qu’il faut mettre dans le troisième set, les savernois entament une démonstration spectaculaire devant des nancéiens qui boivent le calice jusqu’à la lie d’autant que Francis Wasakva se tord la cheville et n’abandonne pas ses partenaires pour autant. Pierre vient se joindre au récital de ses partenaires et bénéficie des excellentes relances de Laurent. Peli joue du pognet aux 3 mètres et prend à contrepied la défense avec beaucoup d’astuce. Le jeu des savrnois est plus que convaincant en cette fin de match. Jean reprend l’autorité au service smatché et après un ace fulgurant effectue un service qui amène un caviar d’attaque directe à Martin. En échouant de peu dehors la balle déclenche des chants et des hurlements d’invocation à l’apéro bien légitimes. Mais Martin remet le couvert juste derrière et lui aussi ne fait plus 2 fois l’erreur. Le set est conclu 25-12 pour un 3-0 qui ravit le maigre mais jovial public.

Rendez-vous en coupe du Bas-Rhin au Cosec sources à 20h30 face à Sélestat 1. Un gros coup à jouer si nos savernois outsiders ont l’esprit conquérant et trouvent dans les moments difficiles la pensée acupunctureuse qui saura stimuler leur désir de victoire en les tenant en état d’excitation jusqu’à la jouissance finale de la victoire.

Les M15 féminines en super forme

Les M15 F ont démarré la phase retour en excellence avec 2 victoires 2-0 !!

Une victoire logique contre le SUC 2 25-17 et 25-10 et un gros match contre le SUC 1 pour l’emporter 25-23 et 25-21. Elles ont su serrer le jeu et ne pas trembler aux moments importants. Bravo les filles !

Saverne se retrouve ainsi 1er ex-aequo avec l’ASVS1 qui semble être le favori de cette poule.

Le prochain déplacement à Woerth le 19 janvier sera déterminant.

SF : ASVS B – Saverne : 2-3 (26-24 ;25-19 ;20-25 ;21-25 ;7-15) Remontée fantastique : spécialité savernoise

Les M 15 F pourront s’inspirer de leurs aînées qui hier soir à Woerth - sans Guilaine ni Louise- ont renversé la situation après avoir été menées 2 sets à 0 et également 18-14 dans le 4ème set. Une réaction d’orgueil (Hawa au service, Jo au contre, Lucile à l’attaque...) et le 4ème set est empoché 25-21 ! Le 5ème set est démarré pied au plancher face à des joueuses encore sonnées par la perte des 2 sets précédents. Une série hallucinante de services puissants et longs de Lucile et le score est de 14-6 ! 2 balles plus tard c’est terminé 15-7 dans une explosion de joie (Ivan a les photos) comparable à celle des M15 F dans l’après-midi. A noter que cette année, les seniors filles dominent leurs tie-break 15-7 à chaque fois.

Bravo les gars ! comme dirait Marylène...

Toute l’équipe est à féliciter car chacune (y compris les remplaçantes) a répondu présent au moment opportun. Succès peu évident au vu des 2 premiers sets où les services de l’ASVS ont mis à mal notre réception. Mais c’est ce rapport service / réception qui s’est totalement inversé au fil du match.

Le mot de la fin à Emile H. arbitre toujours alerte qui dans le 5ème set demande au banc savernois de rester assis et qui nous glisse impressionné après le match : "Le 13, quelle joueuse ! "

Le 13, c’est notre capitaine toujours combative , passeuse qui a fait des kilomètres hier soir, attaquante aux 3 m, serveuse redoutable , compétitrice acharnée qui au pire moment nous dit : " Je veux gagner ce match !" Chapeau bas , Marylène !

A noter également : une première place provisoire pour imiter les seniors masculin en régionale

Autrement dit :

Dans la petite salle de Woerth, Gilles le coach local a parfaitement conscience de l’avantage terrain et plafond bas qui mettent mal à l’aise les adversaires surtout si elles sont de grande taille. Il aligne en général d’entrée une canonière brevetée pour atomiser les réceptionneuses déjà tendues et les joueuses de l’ASVS ont une technique suffisamment irréprochable pour venir à bout de n’importe quel adversaire. Mais Saverne plie mais ne rompt pas et après avoir subi la loi des woerthoises pendant 2 sets, enfile le gilet jaune de la rébellion, bloque tous les ronds points en sa faveur, met un peu d’huile sur le feu au bon moment, et s’offre au final une autoroute à péage gratuit au cinquième set avec un 15-7 punitif qui laisse un bouchon en travers de la gorge des valeureuses locales. Connaissant le coach d’ASVS, j’imagine que Gilles est vert !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2