Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2017-2018

>>Nos équipes ce week end : savourons la victoire

15 avril 2018
Auteur(e) : 
TVB

Seniores filles : victimes des ambitions de l’ASVS

Les canonnières de l’ASVS ont encore frappé fort avec un 3-0 punitif pour le dernier match de la saison savernois sous la houlette de Gillou avec à la baguette la fille à Gillou. Avec un tel niveau de service, pas de crainte face aux assauts courageux des rouges piquées au vif mais commettant hélas trop de bévues. En point de mire la montée pour l’ASVS bien partie à 2 matchs de la fin. Pour Saverne le maintien est assuré mais il faudra consolider la saison prochaine, ce à quoi la coach Anne s’emploie déjà. Il y a des talents qui vont éclore à Saverne !

Seniors masculins : Bataille au sommet du cocotier

Après la victoire arrachée face à la Fraternelle par les coéquipiers de Thibaut le capitaine qui ne gagne jamais le tirage au sort pour avoir le service et pas le terrain (et c’est pas la faute d’Antoine l’arbitre très concentré quand nous jouons), nos masculins étaient regonflés à bloc. Dans la série des petits coups de pouce du destin, on avait cette semaine la visite de 3 joueurs de bon niveau récemment installés à Saverne. Kapeliele dit Peli signa tout de suite après avoir étalé sa vélocité et son enthousiasme à l’entraînement, éblouissant tout le monde. Le destin nous devait bien ça car il nous avait privé de Martin 2 fois longuement, puis se jouait de notre réussite lors des fins de set serrées, alors maintenant qu’on a bouffé notre pain noir ... vengeance ! La victime expiatoire au menu était Haguenau qui nous avait désintégré à l’aller. Ces jeunes garçons militaires et tahitiens n’ont pas particulièrement l’apparence de victimes ! Le 6 de Haguenau pesait bien 600 kg de muscles sans compter le passeur beaucoup plus fluet.

Les centraux Colin et Aurélien étaient reconduits comme ossature avec le tandem Eric à la passe et Thibaut à la passe au cas où. Jean en attaquant-réceptionneur est bien meilleur au printemps qu’en automne et n’en finit pas de bourgeonner en faisant des prestations stupéfiantes se permettant d’être le bras armé de l’attaque sans contestation. Sefo constitue un attaquant-réceptionneur atypique dans le dispositif actuel car il attaque bien plus qu’il ne réceptionne laissant le soin à Damien le libéro de colmater les brèches en arrière défense. Par conséquent le banc savernois est fourni avec Donatien, Thierry, François de l’Atlas (maîtrisant parfaitement la géographie du block) et Peli (pointu de réserve mis en quarantaine avant immersion dans le grand bain à 25 ans et pas mal de bouteilles apparemment ... il faut que j’enlève le s à bouteille c’est vrai).

Le coach JJ avait prévenu ses troupes : si vous allez à la castagne en voulant cogner plus fort que l’adversaire vous allez vous faire croquer. Alors que Saverne mène au premier set, le premier passage au filet de Sefo vire au cauchemar. Visiblement émoussé par ses activités physiques du jour et ses 6 minutes d’échauffement à l’attaque où il voulut briller un peu trop, Sefo n’était pas dans le timing du haut du contre mais plutôt dans celui de la bande du filet. résultat : des cacahuètes dans le bloc, dehors et dans le filet et l’adversaire passe devant et creuse l’écart malgré le lancement de Dony à la rescousse qui se retrouve à batailler face à des contreurs de Haguenau insatiables et anthropophages car ayant croqué Sefo tout cru, ils avalèrent Dony et le reste de l’équipe pour s’imposer 25-19.

Pourtant pas de panique particulière, car on avait encore des cartes dans notre manche avec un banc fourni malgré l’indisponibilité de Martin et Pascal pour leurs entorses malchanceuses. Dès le début du second set Peli prend le service et est autorisé à sauter au grand dam de Dony qui y voit quelque injustice ou du favoritisme de la part de son coach. Mais Peli permet d’enchaîner les points et Sefo pris dans quelques perturbations aériennes parvient à redresser la barre et à la finition, lâche des noix de coco puissantes qui éclatent et éclaboussent les tenanciers du haut du cocotier qui ne peuvent se défendre en agitant les feuilles dans tous les sens (c’est une image pour évoquer la confusion du contre adverse). Après ce bon départ tout est mieux et Jean règne en maître à l’attaque, incontrable, bien inspiré dans ses choix et d’une hauteur incalculable. Nos centraux Colin et aurélien sont omniprésents au bloc et expédient au service des balles molles qui perturbent la réception des verts, et Peli supersonique montre son incroyable vista dans tous les compartiments du jeu. Eric sert bien et s’applique pour approvisionner les gros bras qui abattent des noix de coco dans tous les sens. Haguenau rame et déjoue condamné à l’exploit individuel et devant s’y reprendre à 3 ou 4 reprises pour faire le point. Bonne ambiance à Saverne qui inflige un 25-15 net et sans bavures. Naturellement le coach local joue les rabat-joie en expliquant à ses joueurs qu’il va falloir trimer, que c’est pas gagné et qu’il faut être sérieux et concentré : le discours de coach quoi ... alors qu’au fond de lui-même il se poile bien en se disant "qu’est-ce qu’on va leur mettre ! ".

Ne tendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir fendue. Alors fendons et pourfendons 25-16 au troisième set je vous passe les détails et on imagine parfaitement par clichés : Jean qui décolle au contre comme une fusée et fait un vol géostationnaire avant de punir le quéquetteur adverse imprudent. Peli s’employant à léviter pour mieux l’éviter ... le contre des 4 gros bras d’Haguenau, Sefo obsédé par l’idée de planter sa petite diagonale dans les 20 centimètres pour punir encore plus durement la défense verte de rage. Aurélien et Colin bien plus raisonnables mais actifs en défense en faisant la planche pour épauler Damien qui s’interpose courageusement devant les attaquants de Haguenau qui balancent des enclumes de façon désordonnée. Et Eric a un petit coup de pompe : notre néo-cinquantenaire sautillant se dérègle et perd en précision. Thibaut vient à la rescousse et parachève le succès savernois.

Le début du troisième set voit Haguenau faire l’effort de se révolter et Thibaut laisse revenir Eric après avoir beaucoup couru de balle vendangée en réception à balle vendangée en relance. C’est le métier de passeur qui rentre ! Très vite revenus au score les savernois manquent de réalisme pour repasser devant et se font sermonner par le coach qui veut du sérieux et du "jouer pour gagner" sans concession. Après le recadrage, le succès et le talent de Jean ou Peli souriant en apesanteur sur des balles difficiles au filet fait la différence et fait remonter l’euphorie générale au plus haut. Impossible d’arrêter les joueurs savernois et Haguenau martelé de noix de coco déchiquettées n’en finit pas de boire son petit lait sans avoir démérité. Nos wallitiens souriants ont maté leurs tahitiens sympathiques mais forcément déçus et on a tous envie de jouer le ukulélé de la victoire qui vaut comme cadeau d’anniversaire pour Eric radieux, Eric qui approvisionne alors en victuailles délicieuses les 2 équipes affamées qui ont continué à jouer après le match avec les supporters survoltés. Merci à tous et il faudra décrocher encore 2 victoires pour matérialiser le maintien sportif et construire sereinement l’avenir !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2