Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2017-2018

>>Nos équipes ce week end : Renouons avec la victoire

21 janvier 2018
Auteur(e) : 
TVB

Seniors masculins : Alambics face à Constantia, Colériques mercredi, exotiques vendredi

C’est la première victoire après une longue privation, une traversée du désert comme on n’en avait jamais encore vue depuis Moïse, et les 7 plaies d’égypte se sont alors abattues sur les éphèbes de Schweighouse ! Pour matérialiser un tel succès il aura fallu passer par la frustration d’échouer 1-3 face à la Constantia la semaine dernière,à cause de la maladie du petit bras, de la tremblotte juvénile, de la gastro-arthrite énervante, du coup de mou éthylique, du ronchonisme aigü. Il aura aussi fallu boire le coupe jusqu’à la lie face à Souffel1 qui évolue 2 niveaux au dessus et ne peut se permettre de passer beaucoup de temps à Saverne face à des jeunes bien intentionnés mais brouillons passant de l’exultation à la bévue, de la mise sous pression à la mise en bière collective, rayés ainsi de la coupe du bas-rhin avec comme épitaphe « Du potentiel mais trop de bordel ! ». Le match face à Schweighouse faisait figure de match décisif pour maintenir un espoir de maintien en poule Honneur mais les rouges n’avaient pas trop la pression, tandis qu’aux six minutes les schweighousois démontraient leur puissance d’attaque impressionnante avec un temps de suspension aérien aussi convaincant que celui de l’avenger Iron man, mais une capacité à expédier la balle dans les murs comme Thor se la joue un peu marteau quand il pète un câble. Rien ne sert de cogner à l’attaque pour marquer des points géniaux et comme disait Gainsbourg : « Le génie ça démarre tôt mais des fois ça rend marteau ! ». N’empêche que la musculature des adversaires valait presque celle de Hulk avec heureusement un peu moins de détente, ce qui évite de trouer inutilement les plafonds par temps pluvieux.

Plus vieux et plus rare cette saison est François notre double mètre jedaï exilé cette année sur Tatooine pour ouvrir ses chakras à l’instar d’Obiwan Kenobi et faire le come-back triomphant au bon moment. François était « the right man at the right place » ce soir et surtout piquant the place of Pascal qui avait trimé dur pendant les derniers entraînements et matchs pour accomplir une optimisation de son étanchéité en défense qui lui valut de brillantes titularisations. Le tonitruant ex-capitaine qui va le redevenir si je remplis la prochaine feuille de match Thibaut alias Pumba, se vit affecté au poste de pointu, lui, le seul qui puisse assurer une passe de 30 mètres sans plier les genoux, ni péter un coup ! Excellent relai pour limiter le nombre de pénétrations d’Eric qui peut être précieux en défense. Mieux vaut un passeur qui pénètre moins et bien qu’un passeur qui pénètre beaucoup sans jamais trouver la faille et joue ses deuxièmes mains en ratant souvent le trou ! Afin de calmer les esprits les plus grivois je vais signaler le coup d’envoi donné par l’impeccable Antoine à l’arbitrage que je trouve bien plus concentré dans nos matchs depuis le jour où je lui ai subtilisé un temps mort. Continue ainsi Antoine tu es sur la bonne voie et l’arbitrage de la prochaine ligue mondiale n’est pas loin ! A signaler que Dony notre excellent arbitre local était mis au banc après avoir fait un burn-out (attention les grivois je vous surveille !) devant tout le monde en voulant faire trop de choses en même temps lors du match de coupe de mercredi. Thierry était réservé car très polyvalent et comme chacun sait on garde généralement le meilleur pour la fin.

Le coup d’envoi est donné donc et Thibaut tire à boulets rouges sur Schweighouse qui gamberge sec et accuse un retard significatif au premier temps mort. Le jeu de Saverne est fluide et Jean semble très inspiré à l’attaque prenant à revers la défense jaune avec une ou deux attaques placées de genie. Mais redisons le : « Le génie ça démarre tôt mais des fois ça rend marteau ! » et quand Jean veut faire le show … Peu importe les savernois tiennent bon car ils détestent les sets serrés. Un set serré c’est comme un jean serré ça craque à la fin ! Un jean oui ! Un pantalon mais Jean au service c’est pareil des fois ! Si Schweighouse se ressaisit et plante de belles attaques c’est aussi grâce à la régularité de son passeur qui semble calme et concentré. Chez nous Eric est plus effervescent et force les courtes dans de mauvaises positions qui n’arrangent ni Colin ni François. Heureusement l’écart se maintient car le fond de jeu savernois est clair et Jacques impérial en réception au premier set. Le score est net 25-17 pour Saverne ce qui ravit Guilaine qui co-coache.

Bien excités par leur glorieux début de match, les savernois sont cueillis à froid par les services agressifs de Schweighouse et il faudra notre double mètre jedaï pour remettre de l’ordre grâce à des services laser et des parades acrobatiques en défense. Après avoir égalisé, Saverne rassuré reprend un rythme de croisière qui ne garantit pas le gain du set mais permet que l’équipe en croisière s’amuse. Jacques notre barman coloré y met clairement son grain de sel et déballe un cocktail d’attaques explosives qui gèle les schweighousois KO debout passant de 22 partout à 25-22, sentant leur paquebot sombrer comme le Titanic. Le gel de Jacques à ce moment rappelle le gel des salaires dans la fonction publique ! Net et sans bavures et surtout durable car Jacques ne s’arrête pas là ! Le troisième set en témoignera et tous les savernois y brilleront avec Eric rassurant qui applique la consigne du coach en relance et permet à François de bananer en courte avec 5 centimètres de détente. Heureusement que Colin avait à l’occasion remis l’adversaire sous pression en réussissant ses services ! Les sympathiques joueurs de Schweighouse ne déméritent pas mais ils sont submergés par cette vague écarlate de la frustration d’avoir concédé des défaites tant de fois alors qu’on pouvait mieux faire. Jacques joue au bourreau sans bourriner avec le geste juste du joueur qui ne touche plus terre et Saverne savoure la victoire 3-0 à 25-17 sans exulter par égard pour Schweighouse qui prend gros en s’étant bien battu. Super ! Il faudra confirmer lors des prochains matchs sans recourir aux services de François qui repart sur tatooine retrouver l’élite de l’enseignement et ses paddawans ingénieurs. Mais on attend le retour de Martin guère sollicité après sa baston avec le tram !

Poussines : Grain à moudre et grain de sel

En déplacement à Souffel pour le début effectif du championnat Honneur, nos 2 équipes savrnoises ont connu des destins différents mais leur affrontement fratricide n’a pas éclipsé leur amitié sportive. Saverne 1 avec Yaren, Alix et Amy ont été faciles face à Mosheim, parfois trop mais méritent amplement leur victoire sans forcer leur talent. Saverne 2 avec Nisa, Melissa et Eva a été bien plus timoré après un début de match brillant de Melissa face à Molsheim également. Mais les fautes se sont accumulées et les balles tombaient par terre comme les larmes de Melissa. Malgré cette défaite, l’esprit très positif d’Eva la plus petite a permis de menacer Saverne 1 qui partait grand favori. Cette fois Saverne 2 a réussi ses retours et ses services et s’est bien amusé. Bravo à toutes et merci aux parents qui ont répondu présent pour véhiculer et encourager les demoiselles et leurs coachs Claire et JJ.

Seniores filles : Déception Réception Snif

Photo Colette contre Amandine

Après une longue série infructueuses n’excluant pas d’honnêtes performances, les seniores filles dont l’effectif est décimé par les RTT planifiées, les blessures et les congés glissants, devait s’appuyer sur nos plus prestigieuses licenciées dont l’une avec un numéro à 5 chiffres pour venir à bout d’une équipe de Molsheim peu intimidante de prime abord. Le premier set perrmet à Saverne de briller face à son public et le score de 25-23 montre qu’il ne fallait pas se rater car le MOC avait trouvé ses marques. Les savernoises sont vaillantes en défense mais parfois brouillon, les relances faciles sont trop souvent imprécises et que dire des réceptions ! Des séries calamiteuses condamnent tout espoir de prendre l’avantage. Face à ce jeu savernois moins bien léché qu’au début l’impeccable placement de Molsheim impose à Saverne des échanges longs et usants pour conclure un point. Le rythme deveint alors un point dur pour Saverne contre 3 points directs pour Molsheim. Les attaquantes savernoises sont encore plus prévisibles au troisième set malgré les demandes de varier proposées par le coach. Heureusement l’engagement défensif est présent mais ne suffit pas Et comme on ne coupe pas les trajectoires des services en avançant pour réceptionner à 2 mains au besoin, et comme le bavardage inutile qui se focalise sur le placement des unes et des autres vient perturber durablement la concentration, tous les changements de joueuses ne peuvent rien apporter à une équipe qui s’agace d’être défendue et neutralisée pour être frappée d’impuissance par trois fois 25-15, 25-19 et 25-12. C’est Amandine l’ex-coéquipière des rouges qui tue le suspens au service. Molsheim a été chercher la victoire grâce un gros cœur en défense. Saverne en a encore le cœur gros !

Premiers matchs en poule Honneur pour les M15 F

On débute concentré contre l’ ASVS 3 . à 2-1 pour Saverne, Elodie Baumert s’empare du service pour le lâcher à 15-2 ! Quelle série impressionnante où la réception adverse a souffert. Et quand la balle revenait, l’équipe se chargeait de faire le point. L’écart étant creusé, Huleyde (qui est venue pour que nous soyons 7 alors qu’elle est malade) rentre à la passe à son grand étonnement. Mais lors de l’échauffement, ses passes étaient impeccables , donc pourquoi pas ? Et effectivement aucun souci , ça continue à bien jouer pour conclure ce premier set 25-6.

Je force Maddie (qui restait sur un échec au service) à commencer à servir. Résultat sans appel : 7-0 ... 1er temps mort à 8-1 et ensuite c’est Julidé qui se déchaîne avec des services canons. Puis vient le point du match avec Elodie B. toujours très attentive au filet avec un contre phénoménal des 2 mains sur une attaque adverse moyenne.

à 13-1 , pfff , l’équipe se relâche en réception sur des services moyens et se fait remonter 13-8 . Stop, temps mort. On se replace (toujours avec Huleyde qui reste sur le terrain tant qu’elle a des forces) et on arrive à 16-9. Attaque puissante de Maddie en 4 et série de services de Pelin pour conclure 25-11.

2ème match contre l’ Alsatia 1 qu’on ne connaissait pas. On a appris à les connaître ! Services puissants, attaques tout aussi fortes surtout de la part de 2 joueuses au-dessus du lot, réceptions impeccables même sur des services au ras du filet, une belle équipe qui nous a renversé 25-13 et 25-12. Rien à dire sauf qu’on n’a pas joué à notre niveau, qu’on ne s’est pas vraiment lâché et qu’on aurait pu les accrocher bien plus. Mais un manque de mobilité ,le rapport service / réception qui tourne nettement à leur avantage , le déficit au contre expliquent cette défaite.

Il reste du boulot mais on compte bien prendre notre revanche.

Damien

M13 Masculins

Les M13 Garçons d’Ivan signent deux belles victoires et surtout s’offrent Saint-Dié comme si de rien n’était. Une équipe qui défend et révèle un joli potentiel. A suivre !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2