Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Saison 2017-2018

>>Nos équipes ce week end : l’espoir fait jouer

25 novembre 2017
Auteur(e) : 
TVB

Les seniors masculins couche tard, les féminines lève-tôt, Des M11 plutôt M10 ou M9 qui jouent bien mais craquent en fin de set et les minimes filles qui signent LA victoire du week end

"On ne peut pas reprocher à nos équipes de perdre mais on peut leur reprocher de ne pas gagner !" (Kong Fu JJ Tseu)

Seniors masculins : Fausse couche et fausse touche

Les acolytes de Thibaut absent pour cette rencontre face à Souffelweyersheim (Ctrl +C ), avaient imaginé assister à la naissance de leur première victoire face à (Ctrl +V)3 ayant déjà eu à batailler ferme face à (Ctrl +V)2 en début de saison, une équipe jeune, bien classée et techniquement raffinée. En comparaison, (Ctrl +V)3 semble plus rigide voire raide, moins bien léchée, un peu plus poilue mais roublarde à souhait. Sur le banc au moment de jauger les forces en présence, on se disait bien que les savernois pourraient bien s’imposer en trois dimensions.

Mais dans cet univers de la quatrième dimension et même de la cinquième où l’anachronisme supraluminique d’un espace-temps en pleine distorsion contrarie dès le premier set les tentatives de Jean de faire dépasser à son ballon la vitesse de la lumière à l’attaque, on rencontre par-dessus le filet des mains rugueuses qui jouent au champ d’astéroïdes propice à faire exploser l’imprudent en plein vol ! Et il a beau sauter haut, Jean s’enterre.

L’équipe savernoise se désintégra assez vite à sa propre surprise, multipliant les mauvais choix et forçant à l’extrême des tentatives qui ne requéraient pas la moindre prise de risque. Eric à la passe, capitaine du jour en fut contrit. Les rouges connurent aussi dans cet univers insolite la frustration des premières décisions arbitrales contestables, mais ce n’était qu’un début dans leur longue initiation à la maîtrise de la force mentale sans laquelle on ne peut s’extirper de la quatrième dimension.

Après une engueulade réglementaire, le coach fit une demi rotation pour changer les vis-à-vis et resserrer quelques boulons. Dans ce genre de situation Martin prend sur lui et passe la surmultipliée. Parvenant à replier l’espace-temps face à des attaquants de (Ctrl +V) audacieux, il multiplie les punitions et distribue les paires de chaussettes. Hyperactif en défense et bien épaulé par ses partenaires qui reprennent confiance, il permet à son équipe de distancer nettement son adversaire au second set et même au début du troisième set, qu’on imagine tourner en faveur des rouges tant le block savernois est punitif. C’est sans compter sur la rage des plus anciens de (Ctrl +V) et leur capacité à sortir une quéquette au bon moment sans faire de harcèlement préalable intempestif et inutile, et sur les décisions erratiques du corps céleste qui plane au dessus de la rencontre sur sa rampe de lancement de la NASA recyclée en chaise d’arbitrage, en toute neutralité cosmique et cosmétique.

Les co-équipiers de Damien venu tester le libéro-échangisme avec nous ce soir, tentent de se maîtriser et font même preuve de fair-play tel Colin lorsqu’ils touche une balle au contre et l’indique à l’arbitre. Aurélien qui attaque à bras raccourcis et Donatien à bras le corps font beaucoup d’efforts en défense et amènent des réceptions permettant à Eric d’accélérer des ballons qui réhabilitent Jean à l’aile, lequel pilonne sans vergogne l’ancien aux cheveux d’argent maître à jouer de (Ctrl +V).

Toutefois le troisième set tourne mal et quelques erreurs de trop offrent un avantage définitif à (Ctrl +V) en fin de set qui voit ses actions les plus incertaines bonifiées par une intervention divine du corps arbitral céleste impartial certes mais imparfait car au fond très humain. Et comme les savernois ne pardonnent pas l’erreur au régulateur cosmique … l’énervement gagne … et contamine Jean qui expédie sa balle hebdomadaire sur orbite terrestre à l’attaque. Honteux de son exploit Jean file doux et se réconcilie avec le secteur du service qu’il avait largement négligé depuis le début du match.

Les quelques temps morts censés interférer dans le continuum espace-temps aussi bouleversé que le sont les esprits savernois en rupture d’équilibre, ne parviennent pas à remettre le vaisseau rouge et son pilote Eric sur la bonne trajectoire. On dérive de l’objectif et le set est perdu.

C’est un Thierry salvateur qui fait son entrée et apporte expérience, calme et sagesse à un groupe en ébullition. Propre en réception et toujours bien placé, il rassure les plus inquiets qui se demandent toujours comment il parvient à faire le point à l’attaque face à ses contreurs, mais c’est un tel joueur qu’il fallait pour contrecarrer le destin malheureux qui plane sur les victimes piégées dans la quatrième dimension !

Le cinquième set voit les protagonistes s’affronter avec acharnement. L’enjeu est important pour chaque équipe qui tente d’accoucher de sa première victoire. Heureusement les sages femmes Eugénie et Anne exportées de leur match perdu 3-0 à Hausbergen sont venues renforcer maman Kress et sa fille (voir logo article) dans leur soutien psychologique, et Saverne pousse, pousse et de plus en plus fort, le souffle court au bout d’âpres échanges comme Dony ou Colin sur tous les fronts au filet pour neutraliser les offensives adverses. Mais (Ctrl+V) pousse très fort malgré sa moyenne d’âge qui ne facilite pas ce genre d’effort, et passe à la rotation avec un avantage de 2 points que les savernois leur disputent très vite pour revenir à égalité. Les coachs optent chacun pour une péridurale mais à 15-15 on s’aperçoit vite qu’il faudra une césarienne d’un côté ou de l’autre.

Les premières balles de match de la saison pour Saverne sont soit négociées trop timidement, soit sauvées héroïquement par (Ctrl +V). Le central de (Ctrl +V) touche une attaque out de Martin et n’est pas pris en défaut par le régulateur comique, sérieux comme un pape qui distribue les onctions à tour de bras. Il n’avoue pas sa faute à l’adversaire (et aucun règlement ne l’y oblige) à un moment où le side-out aurait à nouveau basculé en faveur de Saverne pour une troisième balle de match. Et le chassé croisé continue menaçant d’implosion le vaisseau savernois dans l’hyper-espace dont toute sortie sans dommages devient aléatoire. Eric sauve le match par une astuce de pilotage dont il a le secret, mais la pression est trop forte et la douleur insoutenable lorsque les joueurs de (Ctrl +V) exultent en voyant naître bébé victoire au forceps 21-19 tandis que Saverne piteux fait une fausse couche.

Les adversaires se saluent et Martin exprime sa rage bien compréhensible en la circonstance. L’auteur de la fausse touche vient nous avouer à postériori qu’il a bien touché la balle de Martin afin d’être fair-play jusqu’au bout mais faute avouée est à moitié pardonnée et sa confession instantanée adressée au pape cosmique sifflant pour exprimer ses bulles, aurait évité qu’on ait vraiment les boules à la fin. Bref, on va remettre ça et travailler dur en fabriquant un passeur de rechange car Eric ne pourra pas assurer le pilotage du prochain match.

Seniores féminines : Hausbergen trop fort mais bousculé

Le championnat haché par l’irrégularité du calendrier ne permet pas d’avoir le rythme souhaité et dès que les filles progressent et gagnent en régularité, il faut laisser passer quinze jours sans match avant de jouer une équipe costaud. Hausbergen a un passé et un avenir à bon niveau. Gégé le coach renoue avec le succès et Saverne fait figure d’outsider. Les savernoises bataillent ferme et concèdent le premier set 25-23 avec une belle ardeur au combat. Mais il faut bien plus pour déstabiliser un tel adversaire et l’excellent match de Louise n’y change rien. Hausbergen s’impose logiquement mais Saverne progresse et montre de belles qualités.

Les M11 : Volley vs Ping pong ?

L’effort permanent de Yaren, Amy, Alix et Nisa à construire le jeu est louable et produit de beaux échanges jusqu’à ce qu’ASVS2 programmé pour renvoyer les balles dans les coins prenne l’avantage après les 20 points. Claire qui coache Saverne fait néanmoins tourner tout l’effectif et la victoire échappe de peu à nos M10/M9. Leur petit gabarit n’est pas idéal pour défendre les balles expédiées en fond de terrain. Le second match face à (Ctrl +V)1 est difficile car (Ctrl +V)1 aligne une joueuse un peu au dessus du lot des poussines communes sachant choisir judicieusement le renvoi direct ou la construction en 3 passes avec sa partenaire bien moins rapide et techniquement plus approximative. On assiste même à un échange dans le match qui précède où cette jeune joueuse Romane fait un retourné avec le pied en défense de balle partant vers l’arrière. Saverne fait tout pour éviter de jouer sur elle, mais cède 2-0 avec les honneurs et en ayant mené parfois au score. Nos poussines joueront à Schweighouse très bientôt et pourraient bien signer une première victoire face à (Ctrl +V)2 qui semble moins dangereux. Mais il faudra jouer à fond et écouter les conseils des coachs lors des 2 prochains entraînements. Merci à Marion qui a donné un coup de main de dernière minute pour arbitrer des rencontres. Et merci aux parents qui s’impliquent réellement pour soutenir l’organisation à Saverne du plateau poussines.

Minimes filles : une belle victoire sur Schweighouse

Compte rendu de Damien le coach

Elodie Antoine forfait entorse pouce (prévu) et aïe Pelin out cause gastro ! (pas prévu )

résultats du jour : gagné 2-0 contre Schweighouse 25-21 et 25-15 mouais 1er set laborieux où on a pris une mauvaise série sur une position ce qui ne m’a pas permis de faire rentrer Huleyde et Emmy, 2ème set meilleur donc j’en ai profité pour faire jouer Huleyde et Emmy à la place d’Ines et de Cansin

2eme match contre ASVS 1 où les filles étaient impressionnées par la force de frappe adverse surtout au service. Elles servaient effectivement très bien et au ras du filet (2.10m) donc on s’est pris quelques boulets (il faudra retravailler ça avant les derniers matchs pour qu’elles s’adaptent) mais il y a eu de belles choses : des balles défendues , des réceptions, des attaques (gagnantes d’Elodie...) , des services de Cansin.

Résultat : 25-11 et 25-15 alors qu’on s’était rapproché à 16-13... mais vlan une série de services, grrrrrrr

Elles sont plus fortes mais on se défendra mieux au retour et surtout faut essayer d’accrocher l’ ASVS 2

Ah, j’oubliais : Cansin contre l’ ASVS1 a essayé une nouvelle défense avec la tête en poste 5 sur une attaque puissante en diagonale. Pas concluant. Non, en fait, elle a eu à peine le temps de réagir. Julidé à ses cotés était morte de rire.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2