Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2014-2015

>>Qui vaincra le plus vite ?

13 décembre 2014
Auteur(e) : 
TVB

On accuse généralement les filles d’être toujours en retard pour tout et n’importe quoi. Cet axiome peut-il devenir théorème ? Cette théorie sexiste ou phallocratique trouve-telle matière à être sublimée en loi de la Nature ou en principe vital ? Etudions le phénomène lors de ces matchs programmés à la même heure dans le même gymnase vendredi soir, celui des seniores 2 contre Sélestat et celui des Seniors masculins contre Schweighouse. L’équipe masculine c’est un peu à Saverne comme les "derniers des Mohicans". La relève n’est pas assurée et il faudra sans doute importer du joueur à l’avenir faute d’avoir élevé des jeunes talents. Etrangement la section volley a vécu ces dernières années une affluence considérable au niveau féminin. On peut toutefois espérer qu’avec un tel réservoir de filles pratiquant l’activité, les garçons suivront !

A la fin du second set on observe que les filles coachées par Anne ont pris une nette avance sur leur adversaire et sur le match d’à côté. Bien que menées elles réagissent et poussent à la faute leur adversaire du jour coupable de maladresses techniques flagrantes. Chez les garçons le jeu est plus dense. L’adversaire a quelques accès de violence qui révèlent sa faiblesse intrinséque car les tentatives d’attaque échouent sur la bande du filet ou dans le contre. Saverne est plus fin et bien plus efficace dans le fond de jeu malgré quelques échanges billard. Les filles comme les garçons mènent 2 sets à 0 et les filles mènent de 7 minutes.

On se relâche beaucoup en ce troisième set et les féminines accusent 6 points de retard qui fondent très vite au gré des services d’Amandine qui rencontrent des réceptions molles et improbables des sélestadiennnes.

Affamées de victoires et de l’idée d’épiloguer leur match au resto en compagnie des garçons, nos savernoises ne commettent plus la moindre faute et bouclent leur match sans trembler. A peine ont-elles collectivement exulté qu’elles se précipitent dans la salle adjacente pour encourager les garçons mis à rude épreuve face à un adversaire qui veut survivre dans ce match. Au moment où Schweighouse reprend confiance après quelques erreurs des locaux, sentant que le score devient étriqué, je m’approche du terrain des jaunes et, narquois affirme en me faisant bien entendre : "Allez Saverne ! Ils n’ont plus droit à la moindre erreur maintenant les jaunes !" Et au point suivant alors que Thibaut est obligé de placer sa balle attaquée aux 3 mètres, je peux avec amusement voir 2 défenseurs jaunes se télescoper et commettre la grosse boulette qu’il ne fallait pas commettre. Additionnons à cela la balle de match foirée à mort par la réception de Schweighouse et les garçons rejoignent les savernoises dans l’extase de la victoire, ayant été un peu plus longs à terminer leur effort en quête du plaisir (de vaincre) comme bien souvent dans la vie d’un homme...

On observe ensuite avec une rigueur scientifique absolue qu’en dépit d’une victoire plus rapide que leurs homologues masculins, les filles ont réussi à être en retard après la douche, en moyenne et écart-type. Toutefois si le principe du retard féminin est confirmé sans contestation admise (et je n’en admettrai aucune dans ce blog) les ablutions des unes et des autres passées au crible de l’analyse bactériologique confirment le goût prononcé des garçons pour la préservation de la vie microscopique en particulier dans leurs chaussettes et leurs sous-vêtements ! Sic transit gloria Mundi ! Amen !

Pour finir un beau et grand moment de réconciliation volleyistique !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2