Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2013-2014 » Seniores féminines (Pré-Nationale)

>>L’heure c’est l’heure !

9 novembre 2013
Auteur(e) : 
TVB

C’est la fièvre du volley le samedi soir ! Après une journée bien chargée (93 kg à la pesée matinale, 95 le soir), je m’affaire pour assister à la revanche hypothétique d’Ensisheim invité à Saverne pour laver l’humiliation du match de montée en régionale de la fin de saison dernière, match qui, en définitive avait été joué pour du beurre car les 2 équipes devaient monter. C’est toujours utile le beurre ! Sur les tartines mais pas pour monter une mayonnaise voyons !

L’affiche de la soirée Saverne-Ensisheim 2 n’égale pas le test match France-Allblacks concurrent sur France télévision, mais un test match c’est bien un match aussi pour du beurre, où on invite aussi des huiles, alors que là sous nos yeux à Saverne pas du tout c’est du ... vécu ... comme Alain Souchon en concert à Monswiller l’an dernier !

Pas de file interminable devant le guichet fermé d’autant plus que j’accuse à mon arrivée un retard de 30 minutes ! Comme Emile Zola qui rentrait un jour chez lui en fin d’une audience du procès Dreyfus, quand Alexandrine toute confuse lui sert sa blanquette de veau froide, le brave homme lui clame : "Ma chère J’accuse ..." - "Non pitié Mr mon mari je n’ai pas pu la réchauffer !" (Car le four à Micro onde n’existait pas il y a 100 ans) -"J’accuse disais-je un retard de 30 minutes !".

Rien de très grave que déguster une blanquette froide ! Mais 30 minutes de retard au volley c’est en principe un set de loupé sauf que ... Je m’installe ainsi au milieu des supporters qu’on compte sur les doigts de la main, le dernier carré des braves, celui qui sait dire "merde" quand le match est perdu et "Aux chiottes l’arbitre" dans les moments forts.

A mon insu le décompte des manches est passé en mode hiver comme l"heure. Je me retrousse les sets, heu pardon les manches et m’apprête à me fondre dans l’ambiance en étant persuadé d’assister à la fin du premier set, lequel tourne à l’avantage des savernoises malgré une tentative de piston cafouillée qui rappelait une croix par anamorphose. 25-12 sévère !

Ensisheim n’avait par contre subi aucune métamorphose depuis le dernier match, un peu comme une chenille condamnée au cocon (ces jeunes joueuses sont toutefois prometteuses et se sentiront un jour pousser des ailes de papillon ! Mais pas ce soir disons le tout net !). Le dernier set que je croyais être le second redémarre. Saverne au service. La joueuse du poste 2 adverse dit à sa passeuse pénétrante "accroche tes mains à ma taille ... (pour pas que la chenille déraille !) ... Tout ira bien et si tu veux ... fais moi une passe nom de dieu !" Malgré mon humour à deux balles Ensisheim tente de ne pas abdiquer et effectue des défenses héroïques, pêchant essentiellement dans la finition. La réception haut-rhinoise ne fera pas les manchettes des journaux sportifs car les bévues se multiplient face aux excellents services savernois qui parviennent à franchir le filet. Des tribunes, les services ratés de deux de nos novices que je ne citerai pas me font croire un instant que la balle du match est un médecine-ball". Les points défilent, c’est la balle de set à 24-8 pour Saverne et Ensisheim fait des miracles en défense tandis que je réalise in extremis qu’il s’agit en fait de la balle de match ?!?!?!? Je me prends à espérer qu’Ensisheim sauve cette balle histoire de pouvoir tourner une vidéo artisanale dans laquelle mon commentaire collera à la réalité, car en baragouinant que Saverne va gagner le second set je passe pour un débile ! En plus t’as déjà vu des joueuses sauter de joie puis aller serrer la main de leur adversaire en fin de deuxième set ?

Fallait vraiment pas être en retard ce soir ! Bravo aux savernoises pour le moins expéditives ! Un championnat difficile pour les jeunes haut-rhinoises qui sont encore très irrégulières. Mais ce match acquis aisément ne permet aucunement aux savernoises de se frotter le ventre ou de se taper sur les cuisses car les équipes rivales sont autrement plus difficiles à vaincre. Bravo à toutes et à bientôt !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2