Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2011-2012 » Seniors Garçons

>>Saverne - Souffel : Score sévère 3-0

15 octobre 2011
Auteur(e) : 
TVB

IL s’agit du troisième match de championnat pour les seniors masculins qui ont basculé désormais dans la joyeuse anarchie de la pratique d’un volley sans coach, tout juste cadrés par le capitaine François aux temps morts avec service compris et récité impeccablement (et sacrément car François aura brillé dans ce secteur de jeu où on ne l’attendait plus, expédiant des boulets par rafales de 5 qui eurent pour effet de démembrer le dernier carré adverse, faisant voler par là un bras, par ici une jambe jusqu’à en perdre la tête).

Reprenons les choses dans l’ordre :

Saverne a débuté son championnat face à Obernai à domicile voici une quinzaine de jours et a malmené tranquillement les nouveaux caïds de la promotion. Passé à 2-0 Saverne s’est relâché. Au final Saverne s’est fait surprendre 3-2 (15-13 au set décisif, les boules !).

Bis repetita la semaine suivante à l’Arani avec un 3-2 dans des conditions similaires. Damned, la poisse ! Il fallait réagir cette semaine avec une équipe sui generis composée en l’absence d’Hervé "le poulpe" qui avait brillé au filet dans les deux premières rencontres. Pumba assuma le rôle de contreur central avec une efficacité surprenante pour son petit gabarit (un peu moins de 10 contres gagnants et plantés dans les chaussettes des Souffelois médusés par son envol improbable et son allongement des bras inimaginable). Le capitaine François annonce un 6 de départ avec Gilles en pleine bourre ces temps-ci et Stéphane aux ailes, toujours prêts à voler ou à papillonner au filet. Les 2 passeurs additionnés (Jean-Luc et Jacky) offrent au public monopersonnel plus d’un siècle de volley. Aléa jacta est ! Un chassé-croisé diabolique et stressant débute et ne s’achèvera qu’à 26-24 après une entrée salvatrice au service de Dony en fin de set. Son bras ne trembla pas.

On ne prend pas les mêmes mais on recommence au set suivant, et c’est Ivan le terrible qui vient réduire la moyenne d’âge du tandem de passeurs. Ivan comme à son habitude démontre son exceptionnelle combattivité défensive et les échanges les plus spectaculaires succèdent aux échanges les plus insolites composés d’attaques type "cloche à fromage" de montées en courte type "Post-it" (quand la balle reste un peu collée dans les mains du passeur) ou de réceptions cacahuètes. Gilles est décisif à l’attaque et démontre qu’en se faisant tabasser toute la semaine à Strasbourg par des mecs de haut niveau, le volley finit par rentrer. On note sa régularité exceptionnelle en réception et ses services percutants. Dony effectue une attaque magnifique mais souffre d’une désynchronisation latente dans son geste technique qui condamne certaines de ces balles à prendre des voies ascendantes voire exponentielles. Les joueurs de Souffel e battent comme de beaux diables mais la messe est dite à la fin d’un nouveau chassé-croisé : Agnus Dei lupum timet, je traduis "l’agneau de Souffel craint alors le loup savernois Nom de Dieu !".

Les souffelois ainsi terrifié entament le dernier set tels les gladiateurs entrant dans l’arène aux jeux du cirque qui voient les fauves monstrueux et affamés, amaigris par un jeûne hebdomadaire la bave aux lèvres pour savourer leur dégustation potentielle. Les Souffelois fiers se résignent très vite : "Ave Remy (l’arbitre était Rémy) ! Morituri te salutant", je traduis "on n’a pas les pétoches mais on va s’en prendre plein la gueule" ou en plus court "Ca sent le pâté !".

Et c’est bien se qui se passe dans ce début du troisième set. Les savernois affamés par leur première victoire mais aussi par la perspective d’un repas copieux (Lasagnes, 3 kg de Spaghettis, 1 gros Tiramisu) offert par "Le poulpe" (et sa Céline sans laquelle il n’y aurait pas eu d’excellentes lasagnes) venu en renfort faire un documentaire sur "l’attaque en cloche perforante dans les Vosges du Nord", les savernois disais-je dans cette longue phrase post-latinisée ex ante, oui les savernois crescendo au rythme des boulets expédiés par leur canonnier du jour et Capitaine au long cours, ces savernois volontaires et leurs représentants Jacky et Jean-Luc glorium in secula et secula, ces savernois vigoureux et impitoyables offrirent à Dony la balle de match. La vidéo en témoigne, Dony, l’homme qui ne tremble pas propulsa la balle au dessus de sa tête et dans un geste d’une extraordinaire décontraction expédia sur les réceptionneurs adverses un missile à tête chercheuse qui finit par perforer le plafond du gymnase. Se tournant alors vers la caméra, Dony fit un geste comme pour dire "Voilà t’as vu, tranquillos mec ?" ou "Veni Vidi Vici".

Bravo à nos représentants et à bientôt !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2