Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2009-2010 » Seniores filles

>>Une revanche chèrement acquise

28 février 2010
Auteur(e) : 
TVB

Saverne- VBCR Huningue : 3-2 Cosec sources 20h30 samedi 27/2/10

Durée : 121 minutes

Set 1 : 25-21 en 25 minutes

Set 2 : 26-24 en 24 minutes

Set 3 : 23-25 en 28 minutes

Set 4 : 21-25 en 28 minutes

Set 5 : 15-6 en 13 minutes

Arbitres : Baume, Jacquetet

Saverne : Bergmann, Kister, Vanini, Adnet, Haberer, Joly, Verpillot (libéro), puis Wurcker, Pruneta et coach Morel

Huningue : Krumm C, Cuny, Charbonnier, Krumm B, Schweitzer, Cvijovic, Ortschitt, Suma et coach Bauer

Ce fut un match fort engagé et spectaculaire qui se déroula samedi 27/2 sous les yeux de la poignée de fidèles savernois dont certains, absents avaient déjà mis leur énergie à supporter avec succès l’équipe masculine la veille. Les filles s’étaient beaucoup préparé pour reprendre la phase des matchs retour avec ambition, et leur niveau de jeu ne cesse de progresser, intégrant davantage de spontanéité dans certaines phases de contre-attaque. Les aptitudes à varier les dispositifs de défense avec succès auront aussi contribué au succès du jour, qui n’est qu’une étape dans le long chemin qui mène à la place de dauphin d’une équipe de la Constantia semblant intouchable cette saison. Le SUC surprenant second peut mathématiquement être rejoint, Huningue brillait encore à la troisième place avant ce match et il fallait faire une exploit pour que Saverne revienne taquiner le haut du tableau. C’est avec plaisir qu’on voit Saverne agresser son adversaire au premier set, rendant coup pour coup. Les équipes font rapidement jeu égal et si Marie Haberer semble en proie au doute à l’attaque, il faut reconnaître qu’elle dut en permanence se confronter au tandem des meilleures contreuses adverses que sont Schweitzer et sa passeuse de grande taille Cvijovic. Qu’à cela ne tienne, ses partenaires oeuvreront à la finition sur les autres lignes et Lucile Adnet ne se fait pas prier lorsque Claude Kister ou Marion Vanini lui expédient de bons ballons. Anne Joly est très appliquée au service, altruiste en fixation et maîtrise déjà très bien le contre central. La ligne Manue Bergmann, Marie Haberer parvient à se dépêtrer du contre au bon moment et un exploit défensif ponctuel d’une Charlotte qui ne renonce pas là où d’autres auraient abdiqué, permet de prendre l’avantage. Le set est conclu 25-21.

Ortschitt fait les frais du démarrage difficile de son équipe et Camille Krumm vient épauler sa soeur Betty très active en attaquante-réceptionneuse. Aurélie Suma doit assumer une grosse partie de la réception haut-rhinoise avec un certain succès au second set. des erreurs ou actions précipitées des savernoises permettent à Huningue de prendre une assez nette avance au score. Morgane Pruneta vient suppléer Marion Vanini et Aline Wurcker est appelée à la rescousse sur Anne Joly. Aline apporte son habituelle stabilité en réception, et malgré l’opposition du contre de Cvijovic glisse des ballons astucieux à l’attaque en finissant les points là où nul ne l’attendait à part son coach. La fin de set se resserre et Saverne égalise à 24-24 avec une série service/attaque aux trois mètres de Lucile Adnet. Anne Joly revient grandir le contre et Huningue craque logiquement 26-24.

Mais le plus difficile reste à faire en ce genre de circonstance et les jeunes filles d’Huningue qui s’attendaient en tout état de cause à un match difficile font le forcing. Saverne donne tout et puise déjà dans ses ressources pour recoller au score face à une équipe redevenue efficace au block. Le spectacle est agréable et l’inconscient collectif espérant sans doute qu’il ne s’achève pas encore, c’est Huningue qui passe en tête à 24-23. Betty Krumm au bord de la crise de tétanie passe au service et se jette sans compter dans l’échange à suivre qui permet à Huningue d’empocher le set 25-23 de justesse. Betty Krumm s’écroule victime d’un malaise bien inquiétant.

Heureusement aucune suite dramatique n’est à déplorer. Huningue se retrouve privé de cette joueuse importante dans son collectif, mais réagit très bien face à une équipe savernoise très fatiguée. Lucile Adnet ne semble plus très fraîche non plus, à court d’énergie faute d’alimentation suffisante et n’ayant même pas pu goûter l’excellente tarte au citron qu’elle nous prépara pour le buffet d’après-match. Les erreurs individuelles se multiplient au début du quatrième set mais il faut remarquer qu’Huningue maintient un niveau de jeu constant et solide. Les entrées répétées de Charlotte Verpillot sur Anne et Manue incluent logiquement Lucile, tandis qu’Aline fait son retour pour faire souffler Anne. Morgane s’impose dans ses choix et Claude parvient à accélérer le jeu au bon moment. Manue parfaitement placée en défense en 5 maîtrise souvent les attaque de Suma. C’est Aline qui reçoit l’essentiel des ballons à l’attaque en 4 et parvient à démobiliser la défense adverse à elle toute seule. On voit Saverne qui était largement mené recoller au score, on imagine avec une certaine incrédulité que l’exploit du second set se répète, mais Huningue s’adapte et sauve une situation qui sentait le roussi en concluant le set 25-21.

C’est à ce moment-là que cette débauche d’énergie passée semble bien inutile car le destin des 2 équipes ne tient plus qu’à un set de 15 points. Le match commence vraiment et Lucile au bord de l’apoplexie appréhende les échanges longs et usants qui se répétèrent jusqu’alors. Nous saluons sa volonté sportive face à cette épreuve physique et mentale qu’est le cinquième set. Au jeu de destruction mentale des attaquantes, la psychologue Charlotte tient la baraque à frites et maîtrise les plus puissantes des attaques de Schweitzer, offrant à son équipe la psychologie d’un conte de fées. Anne Joly fait du vol stationnaire en fée clochette au contre et punit avec autorité les impétueuses haut-rhinoises qui tentent de franchir la barricade invisible qu’elle a dressé. Après un match ébouriffé où chacun à donné tout et le meilleur de ce qu’il est humainement possible et même Betty Krumm ressuscitée côté huningue , Saverne s’impose 15-6 au tie-break et se replace dans une position plus conforme à son niveau théorique au classement.

Bravo à Huningue qui aurait tout aussi bien pu l’emporter comme ce fut le cas au match aller à notre grande déception. A nous de continuer cette bonne série en signant une revanche sur Pfastatt qui nous avait battu courtement 15-13 au tie-break à l’aller. Rendez-vous au gymnase du haut-Barr samedi 6/3 à 20h30

Vidéo des 2 premiers sets (clic droit, enregistrer etc)


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2