Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2009-2010 » Seniores filles

>>La révolte des Mamy’s

29 janvier 2010
Auteur(e) : 
TVB

Saverne-Sreg Mulhouse : 3-2

Haut-barr 20h30 jeudi 28/1/10 (après report)

Durée : 127 minutes

Set 1 : 20-25 en 27 minutes

Set 2 : 26-28 en 29 minutes

Set 3 : 25-20 en 26 minutes

Set 4 : 25-22 en 29 minutes

Set 5 : 15-11 en 16 minutes

Arbitres : Guillot, Lamande

Saverne : Bergmann, Kister, Pruneta, Adnet, Haberer, Joly, Verpillot (libéro), puis Roth,Wurcker, Vanini et coach Morel

Sreg : Keller M, Saworek, Fels, Semmidi-Braun, Keller E, Fort, puis Vuune coach Molter, Fleith

Le tandem de coachs Molter/Fleith présentait une équipe jeune et dynamique, généreuse en défense et possédant des aptitudes à jouer avec intelligence au filet. Les soeurs Keller y consolidaient une belle entente et Marjorie Fort démontra tout au long du match des qualités techniques et tactiques plus que respectables. Aucun hasard à ce que cette équipe promue récemment ait accroché Pfastatt en 5 sets récemment. Saverne souffrit particulièrement lors des 2 premiers sets mais réussit toujours à distancer son adversaire de 2 ou 3 points. Les mulhousiennes commettaient il est vrai pas mal d’erreurs au service. Mais la faiblesse psychologique des joueuses locales n’était loin s’en faut pas encore exorcisée, et les erreurs individuelles s’égrainèrent au gré des points qui défilaient sur le tableau de nos dévoués marqueurs Colette et Jumpy, déchirés sans doute au fond d’eux-mêmes de voir Claude et ses camarades abdiquer en glissant dans leur jeu des bévues étonnantes, ou des tentatives naïves, et concéder les 2 premiers sets qu’elles semblaient contrôler. Un 25-20, puis un plus incertain 28-26 récompensèrent les efforts des mulhousiennes.

Côté Saverne, le manque de compétition et de confiance en soi étaient assez nets et il aurait été inopportun de faire des changements de joueuses trop larges. Seule Marion Vanini entrée au second set avec brio (brio n’est pas le nom d’une joueuse) laissa provisoirement sa place en début de troisième set à la convalescente Morgane Pruneta, mais dut bien vite la reprendre après un début catastrophique des locales. Le match sentait la punition sévère et les savernoises dos au mur vinrent affronter la réprimande du coach au premier temps mort en accusant un retard problématique.

Seules 2 consignes furent données pour le reste de la rencontre. La première était une interdiction de jeter le moindre coup d’oeil au score de la rencontre, la seconde était d’intensifier avec une sonorité plus franche la célébration des fins d’échange qu’ils fussent ou non en notre faveur. Il ne s’agit pas d’une recette miracle à ce moment mais uniquement un palliatif au manque d’ambiance sur le terrain, une incitation au sourire, au réveil à transformer en euphorie, pour fabriquer progressivement l’endorphine qui efface la fatigue d’une journée de semaine. Le troisième set fut un renouveau en la matière et Anne Joly y apporta son omniprésence et sa bonne qualité de service. Charlotte Verpillot s’arracha en défense et assuma l’essentiel des réceptions. Marion Vanini s’appliqua à respecter les consignes au pied levé sans composition particulière, mais un engagement de tous les instants. Manue Bergman retrouva de bonnes inspirations avant son asphyxie au terme d’un point particulièrement disputé lors du quatrième set, bref, tout allait pour le mieux au moment de l’égalisation à 2 sets partout 25-20 puis 25-22.

Et comme Marie haberer avait retrouvé son envie réelle de jouer, comme Lucile Adnet devenait le métronome offensif des rouges, le cinquième set se fit spectaculaire face à une équipe de Sreg Mulhouse qui n’avait pas abandonné et se défendait bec et ongles, en effectuant des défenses miraculeuses. Les savernoises tremblèrent bien moins que d’habitude et Claude géra ses choix de distribution à la perfection.15-11 pour signer un 3-2 mémorable. Le résultat n’est que la première victoire 2010, mais en tout cas un petit exploit après les désillusions face au SUC.

Merci aux filles d’avoir pris la mesure du problème et d’avoir fourni les efforts sur le terrain et avant en faisant du zèle à l’entrainement. Avec une équipe compétitive en 2010 nous pourrions produire des spectacles d’une grande qualité face à notre public, car le championnat a cela d’intéressant que toutes les équipes y sont d’excellent niveau. Bravo à notre adversaire pour sa belle combattivité et au plaisir du match qui sera peut-être votre revanche à Mulhouse.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2