Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2009-2010 » Seniores filles

>>Victoire inespérée ? Défaite désespérante

6 décembre 2009
Auteur(e) : 
Irina

Je n’ai pu faire compte rendu de match semaine dernière contre Constantia avec grande désolation de ma part et aussi sur le terrain car Saverne a essuyé une très grosse punition par partenaires de Barbara Schuster toujours aussi jeune et rapide ...

Les joueuses de l’équipe m’avaient bien expliqué que le hall AGR se situait au stade de Lille. Alors votre grande joueuse ex-internationale à la performance au-dessus de tout ce qui joue aux abords d’un filet, devenue reporter bénévole pour l’internet de Saverne, avait en toute modestie roulé de nombreux kilomètres dans sa petite "LADA" reconstruite avec les pièces détachées du marché noir de la vieille époque soviétique post-Andropovienne. Après avoir perdu 2 jantes arrière à Soissons et assisté au match du LOSC samedi soir en attendant les joueuses de Saverne pour le volley, j’ai dû manger à la barraque à frite des ch’tis et je pensais que Pauline avec son nouvel enfant allait arriver avant les autres joueuses comme supporter pour regarder le brillant match prévu, mais inquiétude majeure de ne voir personne, alors j’ai demandé aux ch’tis sympathiques si match de volley il y avait et sans comprendre leur façon de parler le russe, j’ai réalisé que Saverne jouait dans petit championnat régional et que Lille n’est pas dans petite région Alsace ! Alors je suis repartie avec scotch double face pour protéger mes deux dernières jantes vers Strasbourg et j’ai pu à la balle de match unique du match dans salle derrière stade de l’Ill ! Verdamminovitch !!!

Le match du jour d’aujourd’hui :

Saverne - ASPTT Strasbourg : 1 -3

Set 1 : 19-25 (25 mn)

Set 2 : 25-21 (27 mn)

Set 3 : 14-25 (22 mn)

Set 4 : 17-25 (29 mn)

Durée totale 98 mn

Arbitres : Moss, Rakoton

ASPTT Strasbourg : Fiore, Peladan, De Jesus Hattas, Rauscher, Menrath, Peladan, Naas (cap), Thirand, Drogue, Mestak (libéro) Coach : Colombani

Saverne : Vanini, Wurcker, Joly, Pruneta, Adnet, Bergmann, Haberer, Troesch (autocongédiée), Verpillot (Libéro) Coach : Moral (à zéro)

On sentait les savernoises très capables de rééditer leur début de rencontre lamentable de la semaine dernière. Ce fut chose très vite faite avec un 6 qui pourtant avait failli contrarier les projets de la Constantia au troisième set, mais sans Ghilaine. Aline avait suppléé cette dernière en faisant le premier point du match. Le danger adverse se fit très pesant après un échec de Morgane au service, et Rauscher et Menrath imposèrent bien vite leur hauteur au filet, bien assistées en réception par Clerc. La passeuse Naas contrariait par ses défenses la conclusion savernoise. Aucune des consignes données par le coach n’était véritablement respectée et les tentatives infructueuses au poste 2 de Marie alimentèrent la frustration collective d’une équipe qui ne jouait pas bien, et ce depuis quelque temps. Hélas en plus, Saverne faisait bien jouer son adversaire et le premier set fut remporté sans suspens 25-19 par l’ASPTT.

Avant l’entame du second set, Marie Troesch émit son souhait le plus vif de quitter son équipe et en informa l’arbitre. Notre dernière recrue à mi-temps, tiers-temps, puis quart-temps, prit la poudre d’escampette après une prestation individuelle bien éloignée de ses prétentions volleyistiques personnelles dont la publicité était entretenue par ses propres dires. On reprit le match après cette mini consternation qui donna aux protégées de Mehdi Naas, nos poussines brillantes venues soutenir les rouges l’exemple qu’il ne faut surtout pas suivre de jouer à la star capricieuse dans une équipe. Honte et ridicule sont les mots qui me viennent à l’esprit dans ce genre de situation rarissime. Adieu Marie et bonjour le réveil savernois du second set. Il suffit de quelques services tactiques ou puissants mais surtout ciblés pour mettre en pièce la réception adverse. Incapables de s’organiser face aux services courts d’Anne et aux frappes longues de Lucile, Strasbourg cède beaucoup de terrain et subit le jeu savernois, pas parfait il est vrai mais requinquées, les filles sont dans le match. 25-21 normal malgré un retour de l’adversaire.

Patatras, début de set catastrophique, jeu fait de mauvais choix et Strasbourg impose de nouveau ses qualités. Saverne se démobilise, en proie au doute, les savernoises servent de moins en moins bien et permettent à l’adversaire de créer des constructions peu complexes dans un fauteuil. De cette façon les carottes sont vite cuites pour la fin du match et avec des scores humiliants de 25-14 et 25-17, Strasbourg exulte. Le coach savernois dépité mesure le nombre de fois où les joueuses n’ont pas respecté ses consignes et félicite ses adversaires, sachant à l’avance que l’hiver sera rude.

Bon rétablissement aux malades Claude et Guilaine, bises à Anne-marie et Pauline, espérons que l’enjeu de se maintenir rattrappera les savernoises pour leur filer les coups de pied au cul que leur coach aimerait bien leur filer je pense. Le déplacement à Woerth sera sans doute bien plus périlleux qu’il n’y paraît.

Vos commentaires sur cet article

  • Victoire inespérée ? Défaite désespérante

    6 décembre 2009, par Marie

    Sortir pour une reception réussie ça la fou mal mon cher Jean Jacques, et excuse moi mais à force de ne pas jouer on n’est pas forcément à l’aise dans une équipe comme la TIENNE ! Et pour ton mi-temps, tiers-temps, quart-temps... Je n’ai jamais raté aucun match, mais je ne paye pas mes déplacements et ma licence pour être sur le banc !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2