Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2009-2010 » Seniores filles

>>Mieux qu’une mise en bouche !

27 septembre 2009
Auteur(e) : 
TVB

Saverne - Hausbergen (Salle du Haut-Barr : 26/9 à 20:30)

25 - 20 en 27 minutes

25 - 16 en 21 minutes

28 - 26 en 31 minutes

Rencontre d’une durée de 79 minutes au total

Arbitres : Gasiunas. Second arbitre absent

Saverne :

1.Vanini, 2.Roth (Abs), 3.Wurcker, 4.Joly, 5.Pruneta, 6.Adnet L, 7.Kister (cap), 8.Graw, 9.Bergmann, 10.Haberer, 11.Verpillot, 12.Troesch

Coach : JJ Morel

6 de départ : 1,3,4,6,7,11

Hausbergen : 3. Amann, 4.Sommer, 5.Leborgne, 6.Evrard, 7.Breche, 9.Trolliet, 11.Dramez

6 de départ : 3,4,5,6,9,10

Coach : GG Sainty

Saverne 2009-2010, c’est une douzaine de jeunes filles (seule Anne-Marie était absente ce soir) soucieuses de donner le meilleur de leur potentiel énergétique et technique. La nouvelle recrue se prénomme Marie et porte le n°12. On s’est dit que 2 "Marie" valent mieux qu’une et son expérience de joueuse malgré son jeune âge sera sans doute précieuse.

L’équipe alignée d’entrée possédait déjà quelques automatismes après une victoire en amical à l’ASVS. Anne démarrait au service avec sa tonitruance habituelle et permettait de propulser son équipe à 7-0 en moins de temps qu’il ne le faut pour le taper à deux doigts sur mon clavier, bien aidée par la constance de Lucile et Aline sur la ligne d’attaque. On prévoyait que le set tournât rapidement en faveur des locales et GG sainty le coach adverse se demandait avec un certain fatalisme à quelle sauce son équipe allait être mangée. Les banlieusardes strasbourgeoises ne baissaient pas les bras pour autant et s’appuyaient sur la régularité "métronomique" d’A. Leborgne pour envoyer des piques offensifs à leur adversaire. Claude et les siennes se firent régulièrement grignoter 2 points à chaque tour, et le jeu s’équilibra tandis que les savernoises s’engageaient moins clairement en défense. Quelques services ratés sans grosse prise de risque et l’adversaire semblait capable de revenir au score. Anne et Aline firent les frais de l’inquiétude passagère du banc. En outre on était assez impatient de voir le niveau de jeu que pouvaient produire les 2 prénommées Marie. Leur entrée fut rapide, bénéficiant de la nouvelle règle qui prive le coach de son habituel cérémonial adressé au second arbitre (lequel était absent ce soir là), les entrantes présentèrent leur plaquette à l’adresse des sortantes et ... on ne fut pas réellement certains d’avoir gagné plus de temps qu’avant. L’arbitre Gasiunas semblait s’être parfaitement approprié les nouvelles règles qui régissent les rapports des joueuses avec leur filet, et continuait d’appliquer sans sourciller la règle élémentaire qui veut que toute balle d’attaque arrosée dans les murs ne nécessite pas qu’on se demande si l’adversaire l’a touchée ou non au contre. Notre recrue Marie en fut contrariée, et à notre grand désespoir arrosa un peu ses premiers ballons avant de refaire rapidement bonne figure. Malgré cela, notre Marie habituelle sauva les meubles au bon moment et Lucile demeura inflexible dans tous les types d’attaque démontrant ses aptitudes au vol géostationnaire en courte. Sans avoir besoin de congratuler les autres filles au travail plus obscur de défense, le set s’acheva 25-20 en faveur de Saverne.

Le dispositif savernois semblait opérationnel et Charlotte se livrait avec délices au plaisir de l’attaque enroulée. Marion se pliait en 4 pour défendre des ballons. Même si on attaquait moins qu’à l’accoutumée aux 3 m, la distribution de Claude était variée. Le niveau de service/réception des savernoises était considérable et d’éventuelles erreurs de finition n’étaient pas préjudiciables à la marche des rouges vers la victoire dans de grands élans de bonheur collectif en fin des points, lors desquels Marie T prenait avec allégresse ses nouvelles coéquipières dans ses bras. Le second set fut excessivement punitif face à une vaillante équipe d’Hausbergen au sein de laquelle H. Evrard et F. Dramez colmataient les brèches et tentaient de maintenir à flot leur équipe. Guilaine entra côté Saverne à la mi-set en lieu et place de Marie H et fit montre de ses talents d’attaquante, qui conjugués à ceux d’une toujours époustouflante Lucile firent merveille. Hausbergen fut assommé 25-16 et GG Sainty tournait avec un fatalisme encore plus exacerbé.

Saverne repartit avec l’équipe de fin du second set et une décontraction relative. La volonté d’assurer se transforma en retenue dans un secteur fondamental comme le service. L’adversaire refit surface et le jeu s’équilibra. La défense des blanches se plaça avec rigueur conformément au schéma tactique élaboré par leur coach qui avait analysé avec une extrême minutie le jeu offensif des savernoises, en avait mentalement tiré un graphique statistique précis et avait repositionné contre et défense en conséquence (on pourrait appeler cela une Sainty-graphie de l’adversaire). Avant que GG n’en tire la moindre célébrité je tiens à préciser que les savernoises ne baissaient pas pavillon, mais se voyaient infliger des points gagnants par une équipe d’Hausbergen métamorphosée et confiante en son excellent nouveau karma. L’entrée de Morgane côté Saverne fut ainsi difficile et contrariée par un adversaire efficace. La fin du set s’annonçant avec 4 points de retard, il fallut appeler à la rescousse Marie H, et la sautillante Manue (cf article de l’année dernière qui explique comment Manue demeure en toutes circonstances une joueuse capable d’un remplacement à bonne température). Claude ayant repris sa baguette de chef d’orchestre, Saverne grignota son retard et vit le set se prolonger dans un chassé-croisé angoissant au-delà des 25-25. Enfin l’adversaire craqua à 28-26, au grand dam de leur coach qui s’était remis à y croire, et au plus grand plaisir des supporters les plus fidèles de la Tricolore VB dont notre radieux Président Alain Bohn.

Ce match aura été j’espère une bonne préparation avant d’affronter les redoutables équipes haut-rhinoises Huningue puis Pfastatt, qui je n’en doute pas nous attendent de pied ferme. On y prévoit le baptême du feu de Charlotte en libéro !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2