Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2008-2009 » Seniors garçons

>>D’un cheveu ... de quoi se les arracher !

17 février 2009
Auteur(e) : 
TVB

C’est l’histoire d’une ancestrale opposition masculine entre Sélestat et Saverne. Lors de ces duels les sudistes n’essuyèrent aucune défaite. La propension actuelle de Sélestat à recruter des "retraités" strasbourgeois d’équipes glorieuses garantit des séries de succès relativement faciles dans les divisions départementales. Saverne s’était incliné là-bas sans briller particulièrement à l’aller.

Promis à une défaite punitive et expéditive, les 6 rescapés savernois Joris, Mike, Thibault, François, Ivan (lors d’un come back avec reconversion à la passe) et Cyril, encadrés par un Jacky égal à lui-même et pétri de sagesse volleyistique, les 6 d’une taille modeste, eussent-ils été 7 que nous n’aurions pas pour autant parlé de nains, les 6 courageux inflexibles s’en vinrent affronter, les géants, les ogres sélestadiens et nulle rabelaiserie n’est à la hauteur de ce défi.

A peine entrais-je au cosec sources pendant le premier set que mes yeux s’écarquillaient devant le score que Saverne infligeait aux bleus. Les exploits des savernois en défense étaient tels qu’on eut pensé qu’il jouassent à 12, et je m’interroge à savoir s’ils ne jouissent point à 12 plutôt... Tandis que je conjugue, les 6 nous subjuguent. L’adversaire consterné essuya une humiliation qui soulagea Jacky et les très nombreux supporters amassés sur l’unique banc réservé à la foule. Déjà satisfaits, les savernois ne songeaient pas à en rester là et l’agression tonitruante reprit de plus belle à force services smashés de Mike ou Joris, par des contres flamboyants de Thibault ou François et des défenses héroïques et "ça-me-la-coupesques" d’Ivan et Cyril dont la mobilité géographique ne trouve pas son équivalent sur 81 m².

Fulminants les sélesta-les-boules-de-prendre-une-raclée de JL Comau étaient agacés comme un grizzli souffrant d’hémorroïdes et se grattant avec ses griffes. Vociférant à l’occasion aux temps morts les bleus refirent le plein de testostérone pour endiguer les assauts répétés de Mike qui transperçait puissamment le contre. Le score du second set était certes plus serré mais la victoire était en eux, indubitable.

Devenus diaboliques les rouges se permirent le luxe de malmener l’adversaire toujours dubitatif (dubitatif ne veut pas dire informaticien pressé ou éjaculateur précoce) tout au long du troisième set, commettant un peu plus de fautes et un peu fatigués on le comprend. La volonté d’assurer limita les prises de risque individuelles et le chassé croisé au score nous procura à tous un suspens intenable qui eut raison du chien de Joëlle affalé sur le tapiflex. Une balle de match arriva et nous y crûmes tous sauf le chien qui préférait que je lui gratte le ventre. Saverne échoua de peu et les dieux du volley se tournèrent vers des sélestadiens requinqués qui décrochaient le troisième set en semblant bien plus solides.

J’avais parié avec ma voisine fraîchement spectatrice de volley que les rouges allaient abdiquer au quatrième set comme cela arrive souvent. Mal m’en prit car Saverne après avoir encaissé quelques points releva la tête et fit jeu égal en multipliant les exploits les plus insensés. Mais au bout Sélestat s’imposa. La réussite changea de camp définitivement et nous nous acheminâmes vers un cinquième set qui se passe de commentaires puisque le voici ci-dessous dans son intégralité.

Sur chaque lien clic bouton droit/enregistrer la cible sous

Set 5 partie 1

Set 5 partie 2

Set 5 partie 3

Set 5 partie 4

Set 5 partie 5

Bravo et merci de n’avoir jamais baissé les bras. A bientôt avec un public en double banc j’espère ... mais assurément un ban d’honneur pour vous et coach Jacky !

Vos commentaires sur cet article

  • D’un cheveu ... de quoi se les arracher !

    8 avril 2009

    Je fais parti du club de Selestat et je vous remercie d’avoir mis en ligne ces vidéos. Ce fut un match homérique qu’on ne méritait pas vraiment de gagner face à une équipe Savernoise qui a montré d’étonnantes facultés à défendre. Il est beaucoup plus plaisant pour nous d’affronter de valeureux adversaires que de se "balader". Bravo à Saverne et merci pour l’accueil formidable. Dernière précision, notre équipe n’est pas composée de "Strasbourgeois" ayant évolué à haut niveau mais d’anciens Selestadiens associés à d’anciens d’Erstein qui n’ont joué que 2 ans en Exc. Dép.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2