Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2008-2009 » Seniores filles

>>Duels aériens pour têtes en l’air

18 janvier 2009
Auteur(e) : 
TVB

L’équipe féminine de la Tricolore volley souhaite à ses supporters une bonne année 2009 ... et quoi de mieux pour commencer l’année et les matchs retour qu’un spectacle à la hauteur ... maximum ... et la grosse déception de ne produire qu’un volley contrarié par de trop nombreuses fautes individuelles !

Saverne est vite mené 8-5 en ayant cafouillé des relances faciles et s’auto pénalisant dans des contre attaques qui semblaient faciles à force gestes techniques disgracieux et inattendus. Peu inspirées et peu mobiles, les savernoises opposent pourtant à leurs homologues une hauteur d’intervention non négligeable. Mais en panne de réception Saverne se rend vite à l’évidence, les attaquantes ne reçoivent pas de véritables ballons de conclusion. Les fautes de jeu sont aussi provoquées très vite par les excellents services de Krumm et la puissance de Schweitzer. Malgré de rares approximations en réception même de la part de la libéro Charbonnier, la distribution est parfaitement maîtrisée par Cvijovic qui trouve parfaitement les attaquantes haut-rhinoises. Le set bascule rapidement 25-23 et vient amplifier les doutes individuels de savernoises perturbées et à la recherche d’un improbable bouc émissaire ...

Le second set prend des allures plus inquiétantes pour Saverne malgré la prestation régulière d’Anne-Marie. Marie gâche ses exploits offensifs par une incapacité consternante à mettre la balle dans le terrain au service. Le manque de réalisme sur les points chauds condamne Saverne à admirer les exploits défensifs de Suma et Charbonnier qui obligent les rouges à s’y reprendre à de très nombreuses reprises pour finir un point. Le moral des rouges en est ébranlé. Chacune y va de sa petite occasion, mais on n’exploite pas régulièrement nos atouts offensifs à cause d’une relance trop excentrée, et Guilaine reçoit un nombre ridicule de ballons au filet si l’on tient compte de son aptitude réelle à survoler les contres adverses et à cogner sans retenue. Encore une fois les savernoises perdant confiance en elles, ne se font collectivement guère de cadeau et les discussions ou grognements d’agacement entre les points liquident le peu de moral qu’il restait aux éventuelles combattantes. côté Huningue Zoelle se mêle avec succès à la fête et participe au succès des blanches qui concluent 25-20 avec un retard relatif alors que le coach local faisait déjà ses valises pour le changement de terrain croyant le set plié, ce qui déstabilisa fortement les joueuses qui cherchaient ce bouc émissaire toujours aussi improbable ...

Plus personne ne croit guère dans les chances de Saverne et malgré un épisodique sursaut d’orgueil jusqu’au second temps mort matérialisé par les intentions positives de Marion et Claude qui clarifient le jeu local et défendent avec engagement, celui-ci est sapé par des fautes techniques grossières bien trop nombreuses. Huningue se détache légèrement. On voit arriver une nouvelle fin de set étriquée lors de laquelle Huningue parvient à augmenter la pression au service tandis que Saverne s’obstine à commettre encore des fautes lourdes au moment important, service raté ou gestes parasites en défense. L’unique bouc émissaire est impalpable car il consiste partiellement en un réel manque d’application et de rigueur qui va de l’unique entrainement de référence à la préparation de ce match de haut de tableau. L’ennui subjectif suscité par certains exercices du jeudi pour celles qui n’étaient venues que pour se détendre un peu se transforme en agacement puis en abdication lors du match si celui-ci créé une tension et procure une réussite faible. Toute confiance basée sur près d’un mois sans volley de niveau acceptable ne peut se comparer à celle d’Huningue qui réalisa un match impeccable en battant la Fraternelle la semaine précédente, et avait commencé l’année à fond dans la compétition tout en maintenant un travail physique pendant la trève. Aucun hasard ne peut se glisser dans une fin de match entre une équipe qui fait preuve de régularité et d’application, s’acharne en défense et réalise l’impossible et une autre qui alterne le meilleur et le pire au gré d’actions trop individuelles. La fin de set bascule donc logiquement à 25-23 sans que je ne sois surpris avec un point de conclusion révélateur de l’incapacité de Saverne à trouver une solution de bon sens pour déstabiliser l’adversaire, s’enfermant dans un jeu stéréotypé qui ne créé de plaisir pour personne.

Huningue réalise un match satisfaisant et si ces jeunes filles n’ont pas produit leur meilleur match de la saison pour nous battre, c’est aussi parce que l’adversaire ne les y poussait pas plus que cela. Je crois qu’Huningue avait encore un peu de marge et d’énergie à revendre. Bravo et merci, avec nos excuses aussi (et aux arbitres irréprochables) pour avoir collectivement échoué dans l’organisation d’un pot de fin de match lors duquel on n’avait rien d’autre que de la bière chaude, en vous faisant poireauter plus de 20mn avant l’improbable approvisionnement en boissons. Merci à celles qui ont fait les gâteaux du jour néanmoins. Leur saveur efface l’amertume que provoque une telle contre performance.

Video du premier set

Video du second set

Video du troisième set

Vos commentaires sur cet article

  • "Tirer les bonnes leçons "(après les rois !!)

    18 janvier 2009, par claude

    Même dans l’organisation du pot de fin de match, la communication avait fait défaut !!! L’attente de 20 minutes a été toutefois bénéfique pour les savernoises qui ont pu vider leur sac dans les douches.

    J’espère que chacune d’entre nous aura la bonne résolution (c’est la période il paraît) de se remettre en question, de s’engager un maximum lors des entraînements, de contrôler ses humeurs et de faire confiance en ses coéquipières ainsi qu’en son coach (très méritant au passage) et surtout de prendre plaisir à jouer au volley.

    J’ai confiance en l’équipe, les bases sont solides et ce n’est pas le premier obstacle que nous avons à surmonter.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2