Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2008-2009 » Seniores filles

>>Gracieuses et audacieuses

30 novembre 2008
Auteur(e) : 
TVB

C’est une fois de plus le gosier sec après 3 heures de route et 2 heures au gymnase, qu’il me faut relater la splendide victoire des très jeunes mulhousiennes face à une énième formule collective de savernoises déterminées à s’imposer comme la saison dernière. Myriam Boloronus que toutes craignaient côté Saverne se limitait de surcroît à assurer le coaching de son équipe, pour peu qu’une maternité naissante vienne égayer bientôt son existence et produire potentiellement pour son club une ou un volleyeur de talent, apte à améliorer la génétique moyenne d’un club dont l’équipe première fréquente l’élite nationale depuis bien longtemps avec les succès que l’on sait. Dans un tel contexte, la détermination de cette équipe 3 composée de cadettes voire de minimes talentueuses, ne peut qu’être exacerbée.

Alignant un potentiel offensif impressionnant avec en particulier la hauteur de Taglang ou Minla, les mulhousiennes devaient surmonter l’obstacle des savernoises, qui bien que privées de Marie, Pélagie, Anne-Marie, et Guilaisne entraient dans le match avec autorité sous la bonne impulsion de Pauline. Saverne creusa un écart significatif qui sema le doute dans les rangs mulhousiens et fit commettre quelques fautes de construction. La passeuse Laib dut céder sa place à Maury, qui assura une distribution convenable. On trouva les attaquantes au bon moment et Saverne ne parvint pas à éviter Taglang en réception ou en défense au poste 5. Cette indiscipline tactique favorisa la remontée progressive de Mulhouse qui passa devant. Haka et Jouet servaient très bien et étaient inspirées au contre. Avec un grand réalisme tactique, Mulhouse neutralisa les lignes d’attaque savernoises dans lesquelles Aline et Pauline réceptionneuses solides avaient à affronter au filet une opposition conséquente. Voulant forcer la conclusion qui ne venait plus Saverne commit des fautes et le tandem de passeuses/attaquantes Marion/Morgane mit très mal à profit des pénétrations dans de bonnes conditions. Trop lisibles, les savernoises furent bien vite débordées 25-21.

Maintenant les citoyennes de Hochfelden sur le banc, Saverne attaqua un peu timidement le second set. Ce fut alors le déluge. Impossible de faire tomber la moindre balle dans le camp mulhousien, en poste 1 Minla défendait tout, la libéro Bonfanti se démultipliait. Habecker concluait aisément de bons ballons avec beaucoup d’intelligence. Mulhouse jouait une division au dessus de nous et le 25-9 qu’elles nous infligèrent ne dut rien au hasard. Il était temps de changer d’option de jeu et Claude et Charlotte rentrèrent dans le 6 pour préparer le troisième set.

N’en déplaise aux nouvelles joueuses savernoises, quand on parle d’un temps d’adaptation nécessaire pour intégrer une équipe, il s’agit non seulement du temps qu’elles mettront pour s’adapter au jeu et au système, comme aux habitudes logiques ou non des anciennes joueuses, mais il s’agit aussi du temps que les routinières d’épisodes plus glorieux mettent à accepter consciemment ou non la présence des nouvelles dans le 6, ce qui les fera jouer ou non avec sérénité. Difficile de briller quand les leaders ainsi perturbées cafouillent leur propre volley. Le lien de confiance est parfois long à établir. Cette parenthèse peut expliquer qu’une équipe à composition un peu neuve sombre ainsi dans un set indépendamment de la qualité du jeu adverse. Tout se joue à la confiance individuelle mais aussi à la confiance qu’on a dans ses partenaires.

Qu’à cela ne tienne, Charlotte et Claude font une entrée tonitruante et dès le premier service, Charlotte crucifie les réceptionneuses adverses avec un désir de venger son équipe largement perceptible voire audible. Tout s’enchaine alors et la confiance bascule côté Saverne. Les mulhousiennes qui croyaient avoir fait le plus dur restent pantoises devant la vivacité savernoise dans tous les secteurs du jeu et mettent leur audace et leur grâce habituelle sous l’éteignoir. Taglang commet même quelques fautes et l’équipe locale rend des ballons faciles en manchette. En 4 Charlotte conclut en jouant les mains du contre. A 25-16, sans contestation possible, la vengeance de Saverne est assouvie.

Echaudées par le retour savernois, Mulhouse ne produit pas son meilleur volley et se trouve mené dans le quatrième set. Claude et Morgane trouvent leurs attaquantes dans de bonnes conditions et rassurent par leur complémentarité. Morgane est solide en réception, Anne et Manue sont présentes au contre pour neutraliser l’attaque adverse toujours puissante. On sent les savernoises dans le coup et aptes à l’emporter. Pourtant l’écart au score est faible et à l’égalité de 21-21, Saverne commet de grosses erreurs d’appréciation sur des ballons peu rapides voire anodins rendus par Mulhouse. Mal lues à leur départ, 3 balles tombent sur les lignes tandis que les rouges crient "OUT" sans accompagner la balle physiquement ou au moins du regard. C’est ainsi que le tandem arbitral irréprochable Zussy/Burgstahler siffle la fin d’une rencontre disputée qui voit les radieuses/gracieuses/audacieuses mulhousiennes prendre une revanche méritée pour le plus grand plaisir de leurs supporters.

Saverne aura à coeur de briller à domicile contre la Fraternelle. Dernier match de l’année 2008 à domicile pour Saverne au Haut-Barr le samedi 6/12 à 20h30. Venez nombreux !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2