Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2008-2009 » Seniores filles

>>Péril hors la demeure

9 novembre 2008
Auteur(e) : 
TVB

Troisième dimanche contrariant les aspirations des savernoises à renouer avec la victoire ! Et pourtant nos deux gendarmettes transfuges des bleues sélestadiennes venaient se souvenir de leurs gloires passées sur le parquet de Koeberlé en affrontant une équipe jeune et en grands progrès sous la direction d’un Philippe Muser détendu comme de bien entendu. Romina Marcovici peaufinait l’entraînement de ses partenaires en les tabassant sans concession lors d’un dernier exercice d’attaque défense, et c’est à bonne température que les bleues furent étonnamment cueillies à froid par l’agressivité de Guislaine qui vivait son premier match de compétition depuis ses tendres années juniores, pour tout dire et sans trahir de secret, il y a 20 ans. Ne me sentant pas pour autant plus rajeuni par ce constat, je ferai profil bas et me contenterai de relater depuis mon banc les évènements qui vinrent hélas s’ajouter au crédit volleyistique (un clin d’oeil à notre unique supporter du soir dont le carnet de chèques sert d’outil de littérature quotidienne) de nos adversaires du jour. Question rajeunissement, c’était le bal des anciens et des anciennes ce soir ... si l’on mélange les garçons locaux vainqueurs, les arbitres, les spectateurs ... dommage finalement que tout le monde n’ait pas pu évoquer le bon temps derrière une bière après le match féminin qui tourna un peu court par rapport à l’année dernière. Mais c’est dans les vieux chaudrons et au son des tam-tam que Sélestat est redoutable et Guislaine fut trop vite privée de bons ballons dans ce premier set. Les locales avaient du répondant et Wernert ou Guisti avaient de la hauteur. Sélestat se mit en place et déroula un jeu pépère qui envoyait Romina à la conclusion d’actions simples et limpides facilitées par des services savernois peu incisifs. Marion et Pauline multipliaient les efforts pour rester au contact de l’adversaire et les efforts en réception d’Aline ou de Claude en défense restaient souvent lettre morte par manque de conclusion. Sans faire un mauvais set Saverne s’inclinait 25-17.

Il fallut songer à grandir l’équipe et le second set démarra avec Charlotte trépignant d’impatience à la place d’Aline qui avait eu bien du mal au filet à s’opposer à Romina Marcovici. Il va sans dire que la consigne savernoise demeurait d’éviter la numéro 1 bleue qu’on a l’habitude de retrouver au four, au moulin, la main à la pâte et jamais dans le pétrin. Encore une fois Romina s’ingénia à faire un match exemplaire contre nous et nos 6 savernoises pleines de bonne volonté perdirent pied très vite.

La crise d’efficacité est là et les exploits en défense de Charlotte n’y changent rien car la réception pique du nez et joue à ras de terre, tandis que côté sélestat l’excellente libéro M Bildstein réalise un réel sans fautes. Le score 25-17 au second set aurait pu être plus sévère tant la différence semble nette dans la construction et le déficit en centrales de métier rend le contre savernois extrêmement perméable. Des défenses courageuses voire héroïques évitent le pire. Morgane vient tenter de redonner un peu de hauteur à la distribution mais rien n’y fait et Anne constate l’effroyable déroute qui semble s’annoncer aux rouges.

Compte tenu des prestations des 2 derniers matchs on s’attend difficilement à ce que Saverne inverse la tendance. Pélagie dont la flexibilité physique est en corrélation positive avec sa consommation de Voltarène, fait son entrée en manifestant la motivation de la championne qui équivaut largement celle du tigre blessé dans la brousse. Le baroud d’honneur savernois est annoncé et Claude se voit confier la responsabilité de la réception en laissant davantage la passe à Morgane fraîche comme une rose. Le 6 savernois passe devant et les occasions de remettre Guislaine sur orbite reviennent. Le manque de contre extérieur est compensé par une omniprésence défensive et Anne libère des espaces en effectuant des appels crédibles. Pélagie en rôle de centrale fait de même, mais déroutées par la position exceptionnelle du 6, Charlotte et Pélagie se retrouvent 3 fois en faute de position sans réaliser ce qu’on leur explique depuis le banc. L’avance de 2 points est perdue et le chassé croisé au score repart de plus belle. Les échanges deviennent âpres et les équipes se tiennent de peu, Charlotte semble exaspérée de ne pouvoir conclure l’une ou l’autre balle et manifeste son mécontentement d’effectuer une relance moyenne. La fébrilité peut ainsi monter, mais de cette fébrilité sortent parfois les exploits individuels. On attendait de la tension dans ce match comme on l’eut par le passé. Saverne a des occasions de passer devant avant la fin du set mais les gaspille par manque de réalisme. La balle de match voit Saverne tourner avec le service à 23-24 pour égaliser. Mais une fois de plus une faute de position rétroactive condamne durement les partenaires de Claude consternée que le match soit terminé avant qu’elle ait pu servir. Sélestat est soulagé de voir le match s’arrêter là et tout le monde ira saluer le duo d’arbitres dont la prestation sur les matchs de l’après midi fut de très bonne qualité ... avec un carton jaune donné à un garçon de Sélestat qui imagina que shooter un drop vers le plafond du gymnase constituait un moyen de protestation approprié.

Les entraîneurs se saluent avec le respect habituel : "On vous a bien n... cette fois !" dit l’un à l’autre ... de vengeance en vengeance, il n’y a pas d’urgence, la vengeance est un plat qui se mange ... tiens à propos de manger et boire ! on s’est bien fait n... aussi cette fois !

Nos savernoises tenteront de reconquérir leur public face à Morschwiller (3 fois) dans 15 jours au Haut-Barr, une équipe que nous tenons à conserver pour le pot d’après match car ces jeunes filles nous ont toujours reçues chaleureusement depuis qu’on les affronte.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2