Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2007-2008 » Seniores filles

>>Fraternelle - Saverne : 3-1 logique

1er mars 2008
Auteur(e) : 
TVB

Toujours difficile de jouer un vendredi soir à l’extérieur. Le déplacement à Strasbourg pour affronter la Fraternelle équipe mal classée cette saison s’annonçait périlleux pour les savernoises qui avaient dilapidé leur capital confiance en prolongeant malencontreusement une période d’inactivité volleyistique. Ce match eut-il mal débuté, aurait pu semer très vite le doute dans les esprits des savernoises. Heureusement, l’adversaire commettait d’entrée de nombreuses fautes en se hâtant par trop à la conclusion des balles anodines rendues par Saverne pas toujours exempt de cafouillages. Le set n’en était pas moins échevelé au détriment du spectacle mais pas du suspens en fin de manche. Saverne se procurait de nombreuses balles de set. Les nerfs des unes et des autres s’épuisaient en de burlesques échanges qui cumulaient les maladresses techniques de toutes sortes et les exploits individuels. K Milosch plantait une attaque dans le camp savernois mais son pied franchissait trop tôt la ligne de séparation des terrains. La faute ainsi relevée par l’arbitre provoqua une vive contestation chez les strasbourgeoises et la concentration ainsi perdue permit à Saverne d’empocher le set 29-27.

On passa au second set bien vite tout en prenant conscience de l’insuffisance de la prestation globale de l’équipe savernoise habituellement dérangée par le cadre de jeu de la Fraternelle. Quelques changements eurent lieu. La qualité du jeu ne s’améliora pas pour autant hélas. Mais Manue creusait un écart significatif au service et Saverne trouvait quelques repères au contre et en défense. On jouait mieux avec Marie qui trouvait matière à s’exprimer à l’attaque à l’aile bien approvisionnée en ballons par Morgane ou Claude. Menant 23-20 Saverne pensait pouvoir conclure le set mais l’imprécision générale de la réception ne donna nul espoir de construire le jeu vif et alerte qu’on admirait chez les rouges. Et comme le bras de Marie subissait une inévitable crispation circonstancielle, les fautes commises directement permirent à la Fraternelle de remonter au score puis de s’imposer 26-24.

Il n’en fallait pas plus pour redonner confiance aux strasbourgeoises particulièrement revanchardes et teigneuses et dont l’agressivité se manifestait par trop hélas à l’égard du tandem d’arbitres pourtant presque irréprochable. Côté Saverne le feu n’était pas au rendez vous et malgré des débuts de set à leur avantage les coéquipières de Pélagie et Pauline entrées entre temps ne donnaient pas de signes rassurants dans leur manière de gérer les échanges et dans leurs déplacements, partant un peu trop vissées par les talons au tapiflex . L’ensemble restait assez imprécis et l’incapacité à s’approcher du filet rendait stériles les tentatives des unes et des autres. Rien ne surprenait plus les strasbourgeoises qui s’imposaient assez facilement dans le troisième set 25-20.

La supprématie de la Fraternelle au filet devenait incontestable et le manque de fraîcheur physique de Saverne était perceptible. Saverne était inoffensif au service et jouait un rôle décevant de faire valoir en rendant des ballons sans consistance sur les meilleures relanceuses de la Fraternelle. Le match bascula très logiquement en faveur de la Fraternelle omniprésente en défense malgré d’épisodiques soubresauts des rares savernoises qui ne renoncent jamais parmi lesquelles Claude demeure un exemple dans son engagement défensif. 25-21 et la Fraternelle exulta. On ne peut que féliciter les strasbourgeoises pour la qualité de jeu produite et l’énergie qu’elles y ont mis. seule ombre au tableau, le "harcèlement" du corps arbitral par le coach et ses joueuses, alors que rien ne pouvait légitimement le justifier.

La Fraternelle tenait sa revanche après sa défaite 3-2 à l’aller. Bravo !

Remarque au nom de l’équipe savernoise toute entière qui manifeste un réel écoeurement d’être accueillie pour un match de volley sans que l’adversaire ne nous invite à boire un pot ! Je sais ... le pouvoir d’achat est en baisse, le prix des denrées alimentaires augmente et le montant des subventions diminue ... mais sincèrement ça "fout les boules" que l’adversaire ne se souvienne pas du fait que quand elles viennent à Saverne, elles reçoivent à boire et à manger après le match. Sur notre liste noire, on avait Ensisheim, nous voici avec la Fraternelle désormais ... alors ne vous étonnez pas si en venant à Saverne l’année prochaine, aucune des filles ne daigne préparer un gâteau, aucun des responsables ne songe à vous inviter à boire un pot ... le sport de compétition n’empêche pas pour autant un peu de convivialité et de fair play.

Vos commentaires sur cet article

  • Fraternelle - Saverne : 3-1 logique

    9 mars 2008, par Jean-Jacques Morel

    Merci pour ce retour d’info de la fraternelle que nous pardonnons bien volontiers en souhaitant vous retrouver tout aussi compétitives la saison prochaine

  • Fraternelle - Saverne : 3-1 logique

    3 mars 2008, par Valentina STAVERIS

    Bonjour à l’équipe féminine et au club de Saverne,

    joueuse à l’équipe de la Fraternelle, je suis tombée par hasard sur votre forum aujourd’hui, et j’ai donc eu la chance de lire votre commentaire du match.

    Je comprends votre réaction face à l’accueil que l’on vous a réservé par rapport au votre, mais cela s’explique par deux raisons et j’espère que vous les comprendrez : la première c’est qu’ayant les matchs le vendredi, il est difficile d’organiser parmi les filles (qui travaillent et qui étudient et même les étudiantes n’ont pas trop le temps en ce moment), de faire des gâteaux. De plus, nous avons un sponsor restaurateur qui reste ouvert pour nous le soir à condition qu’on se dépêche un minimum quand on fini le match...la prochaine nous vous inviterons à vous joindre à nous. Au nom de l’équipe je suis vraiment désolée que ce soit perçu comme un affront.

    Pour les épisodes d’arbitrages et nos contestations que vous signalez justement dans votre compte-rendu, je tiens à vous faire part du fait que c’est bien la première fois qu’il règne un tel climat de tension.

    Il est vrai qu’il est difficile pour l’autre équipe de se rendre compte que l’arbitre bien que libre de prendre ses décisions, est plus enclin à siffler des fautes chez l’équipe adverse, mais il peut admettre également de ne pas être infaillible et ne pas céder à la facilité devant un coach plus jeune que l’autre de l’amoindrir...

    Cordialement


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2