Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2007-2008 » Seniores filles

>>Saverne - Mulhouse : 3-2 : haletant !

13 janvier 2008
Auteur(e) : 
TVB

Score 3-2 (19-25 ;25-21 ;25-16 ;21-25 ;15-13)

Arbitres : Merck, Maetz : très bon arbitrage

Saverne : Kister, Lotolotolua, Pruneta, Masson, Bergmann, Joly, puis Roth et Ehrhart

ASPTT Mulhouse : Taglang E, , Habecker, Adun, Taglang S, Boloronus, Adelin, puis Kieffer

PUB

117 minutes de match gratuit ! On en redemande ! Venez au volley c’est mieux qu’au cinéma et c’est bon pour votre pouvoir d’achat !

Saverne – Mulhouse, c’est d’abord l’histoire d’une flopée de mails et coups de téléphone entre coachs pour mettre en place un match amical depuis 2006. ASPTT Mulhouse jouait alors en Excellence et Saverne en N3, mais Myriam Boloronus certifiait que sa jeune équipe avait de grandes qualités, et souhaitait en faire la démonstration. Qu’à cela ne tienne, on se retrouva dans le même championnat puisque nos ascenseurs avaient fait retentir leur clochette au niveau R1 et … on se réjouissait à l’avance de pouvoir se retrouver. Marie trépignait d’impatience d’affronter sa camarade d’études Myriam, mais celle-ci n’obtenait pas le report du match auprès de la ligue dans des conditions contestables et les mulhousiennes nous firent faux bond. Il était écrit que les 2 équipes ne devaient pas en découdre en 2007, c’est tout et qui sait quel effet papillon en aurait découlé si …

2008 arriva avec son lot d’embrassades exacerbées pour se la souhaiter bonne et heureuse, et Saverne se prépara à recevoir les mulhousiennes dans la petite salle du cosec sources refaite à neuf récemment. Seule Marie manquait à l’appel, certainement sollicitée par un nouvel an débridé organisé par lastskieuse.com, et Lucile dont on sait que le genou droit fut considérablement torturé en 2007 et à qui on souhaite la bonne santé.

 

Le froid qui régnait dans la petite salle dissuadait quelque peu les savernoises de démarrer leur échauffement, d’autant plus que les haut-rhinoises semblaient s’être égarées. Un autre forfait ? Non quand même pas, on veut jouer ! Mulhouse n’allait pas gâcher les 2 somptueuses victoires emportées face à la Constancia et Huningue !

En attendant je pris l’initiative de réchauffer le deuxième arbitre afin de lui faire atteindre la bonne température … et Mulhouse arriva. Myriam expliqua sa désorientation et ne se rendit même pas compte qu’elle avait déjà joué dans cette salle, regretta l’absence de Marie, entama l’échauffement et, dès que les sœurs Taglang atteignirent la même température que le second arbitre, on s’aperçut que Mulhouse avait gagné le premier set 25-19 en profitant très largement des fautes au service et en réception des joueuses locales.

 

Il était clair que la numéro 7 expérimentée par ses années en N2, prenait le jeu mulhousien à son compte et l’impérative consigne que je dus transmettre à des savernoises échaudées était d’éviter de jouer sur le point fort de l’adversaire. Après s’être redisciplinées dans le jeu et au gré d’échanges particulièrement âpres Saverne parvenait à imposer une rapidité d’action décisive et Pélagie s’illustrait comme à l’accoutumée avec son bras bionique dont la mécanique complexe exige un graissage régulier à la pommade chauffante. Les centrales du jour Manu et Anne tenaient leur rôle avec brio. Le fait d’empocher le set 25-21 permit à Claude et ses coéquipières de se libérer et de s’enhardir suffisamment au service pour déstabiliser la construction adverse. Pourtant le troisième set voyait les équipes faire quasiment jeu égal, quand se déroula un échange particulièrement long. L’ex coach Jean-Pierre Adnet installé avec son épouse Colette à la table de marque reconnut qu’un tel échange n’était même pas imaginable lors d’un entraînement (JP et Colette sont les parents de Lucile et Joris, je note cette parenthèse pour Pauline qui n’a pas encore saisi l’influence des familles de volleyeurs à la tricolore volley, laquelle tricolore volley est un savant amalgame architecturé autour d’un exo-squelette génétiquement optimisé composé des Wencker, Adnet Lotolotolua ou Pruneta. Les arbres généalogiques seront bientôt téléchargeables sur le site en pdf s’il le faut). Revenons à cet interminable échange qui dure encore, Saverne défend, Pélagie frappe, Mulhouse défend, Myriam frappe, Saverne défend Morgane passe, etc. etc., Saverne défend, Anne reçoit une montagne au centre et échoue au bord de l’épuisement dans le bas du filet. Saverne perd le point. Je suis à la limite de prendre un temps mort, mais, constatant tout-à-coup que les jeunes et fines mulhousiennes se pâment bien davantage que mes joueuses trapues dont j’ai pu éprouver fortement la résistance ces derniers temps, je me ravise et me dis qu’il n’y a pas d’urgence pour le temps mort. La jeune mulhousienne qui passe au service fut fortement sollicitée juste avant au filet et c’est tout à fait normalement que son geste technique se détraque pour donner un service dans le bas du filet. Cette situation qui, au terme de l’échange semblait tourner en faveur de Mulhouse, était bien plus favorable aux savernoises qui alignaient alors une série de points devant des adversaires médusées et victimes d’un vrai coup de barre. L’accélération du jeu par Morgane et Claude catalysait l’agressivité offensive des rouges et le score de 25-16 n’avait alors rien d’étonnant.

Notre respect pour l’adversaire nous fait alors dire qu’elles se battront jusqu’au bout. L’intensité dramatique du match augmente et Mulhouse fait la course en tête au quatrième set profitant des erreurs et incohérences savernoises. Les passeuses rouges ont les doigts reds (pardon raides) et les ballons arrivent difficilement devant la course des attaquantes ce qui limite leur efficacité face à la défense de fer des mulhousiennes. Il est temps de changer quelque chose et Pauline et Anne cèdent leur place à Léa et Anne–Marie. Léa s’illustre au filet et marque des points mais est prise à défaut par les excellents services de la passeuse mulhousienne Adelin. Saverne se replace pour pallier la vulnérabilité défensive normale dans cet état de fraîcheur des remplaçantes, dont je salue à l’occasion le comportement très positif pour l’équipe. Leur action quelque temps sur le terrain contribue à maintenir un niveau de jeu élévé face à un adversaire qui se détache et permet aux filles les plus émoussées de reprendre leur souffle pour le cinquième set tout en parvenant à pousser leurs cordes vocales à une intensité maximale qui détériore considérablement mon tympan gauche.

 

Le cinquième set démarre et Saverne mène rapidement 6-2 avec Claude au service qui parvient à désorienter encore plus la capitaine Boloronus qui commet en particulier une faute de manchette assez rare chez une joueuse de ce niveau. Pourtant cette dernière remet son équipe en selle dès son passage au service et Mulhouse mène 8-7 puis 9-7. Un écart se maintient à l’avantage de Mulhouse. C’est compter sans Pauline qui oublie sa petite taille et s’envole 3 fois au filet planter une diagonale meurtrière dont elle a souhaité garder le secret. Saverne exulte, le public défaille presque, Petelo (également ex-coach de cette équipe et éleveur bio de volleyeurs wallitiens de talent à Thal-marmoutier) pousse l’exhubérance de sa passion au point de nous faire croire qu’il y a une centaine de spectateurs dans la salle. Mulhouse s’écroule enfin et la joie collective s’empare des savernoises.

Une superbe victoire avec un 15-13 à l’arraché. Le maintien de l’équipe à ce niveau est en excellente voie et nous donnons rendez-vous à nos supporters au Haut-barr samedi 20/1 à 20h30 pour un match épique face à Guebwiller une équipe au profil à peu près équivalent. Bravo aux mulhousiennes qui se sont battues sans compter et que nous retrouverons l’année prochaine certainement très remontées pour leur revanche légitime.

Vos commentaires sur cet article

  • Saverne - Mulhouse : 3-2 : haletant !

    14 janvier 2008, par Christine Bour

    Ahhh, j’adoore, les commentaires de JJ, qui me permettent de vivre quasiment "en live" le match des Savernoises quand je n’ai pas pu venir les soutenir ! J’espère pouvoir venir samedi prochain voir une belle victoire (en plus, je constate que je porte chance, puisque 9 fois sur 10, quand je viens, les Savernoises gagnent !!)... Il n’y a qu’une seule chose à dire pour finir : ALLEZ SAVERNE !!! et bisous à tous ceux que je connais (et qui me connaissent, héhé...)

  • Saverne - Mulhouse : 3-2 : haletant !

    13 janvier 2008, par Colette

    la généalogie des membres de l’ASPTT sont aussi un mystère pour notre coach ...... (ou alors il a voulu faire un compliment à Mme Taglang mère !)Et oui JJ c’était aussi la maman et sa fille.

    • Saverne - Mulhouse : 3-2 : haletant !
      13 janvier 2008, par Jean-Jacques Morel

      Encore une jeune maman qui a de "beaux restes" en volley ! Bravo !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2