Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2007-2008 » Seniores filles

>>Ensisheim - Saverne : 3-2

28 octobre 2007
Auteur(e) : 
TVB

Ou Stoufflet Aurélie -Saverne : 3-2 ... ?

Bravo à Ensisheim qui l’emporte à l’arraché face à des savernoises incapables de maîtriser la fougue offensive et la vivacité défensive de Stoufflet, mais aussi l’excès de zèle d’un premier arbitre peu ou trop inspiré.

Le gabarit des joueuses d’Ensisheim était impressionnant avec 2 centrales Kaiser (capitaine) et Klein culminant dans des hauteurs insoupçonnables même pour notre géante Marie.

Le premier set vit les savernoises profiter des nombreuses fautes de leur adversaire qui concéda un 25-19 non sans se montrer menaçant en fin de manche. Le second arbitre Mr Baumann s’apprêtait à passer une soirée assez tranquille car la domination savernoise semblait claire.

Soudain tout se détraqua au second set et Saverne était mené 23-5 en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire puis 25-9 au final, commettant des fautes réelles mais aussi des fautes laissées à l’appréciation du premier arbitre Mr Burgstahler qui avait décidé d’officier comme au bon vieux temps en sifflant toute touche de première réception ou défense qui sentait un peu la glu, en totale contradiction avec l’esprit du jeu moderne.

Bien sûr Ensisheim fut aussi sanctionné une ou deux fois pour rétablir l’équilibre. L’agacement gagnait les coéquipières de Claude et on se résigna côté Saverne à accepter cet arbitrage excessif et inhabituel en tentant de l’ignorer tant que faire se peut. Marie avait fait entretemps son retour pour épauler Pélagie dans le secteur offensif. On s’ingéniait à créer des combinaisons dans le jeu savernois et quelques mouvements furent assez spectaculaires. Incident insolite d’entre les 2 sets, Mr Burgstahler vint tancer avec véhémence Pélagie en la menaçant d’un carton rouge pour un geste de provocation à l’adversaire (erreur de sa part car il imagina un autre doigt que l’index victorieux de Pélagie après une des attaques dont elle a le secret). on s’étonne d’ailleurs qu’il n’ait pas appliqué simplement le règlement en appelant lors des faits la capitaine savernoise à la chaise pour lui signifier l’avertissement. La façon de s’adresser à la joueuse incriminée Pélagie est absolument hors de propos et démontre le peu de maîtrise de soi et du match qu’il manifesta.

Ensisheim continuait à pratiquer un volley rigoureux en défense et bénéficiait du manque de réalisme des savernoises qui assénaient leurs meilleurs coups sur le poste de la meilleure joueuse adverse Stoufflet. La stérilité d’actions construites magnifiquement par Morgane puis Claude désappointait et Mr Burgstahler s’érigeait en omnipotent décideur de la fin de set. Saverne jouait l’égalisation à 24-24 et l’attaque de Stoufflet non franchie puis out, trouva l’assentiment arbitraire du corps arbitral résumé à l’unique expression d’un coup de sifflet qui sanctionnait durement Saverne. L’erreur est humaine se dit-on non sans une certaine condescendance.

Saverne se reprend au quatrième set et lamine J Chowaniee un peu fébrile en défense et en réception. Pélagie est épaulée par Anne en fin de set. Anne-Marie est revancharde et contre parfaitement Stoufflet. Le classicisme des actions d’Ensisheim (haute en 4, haute en 4, très haute en 3, haute en 4, haute en 3) ravit un public partisan au fair-play assez consternant. On est en droit de s’étonner de la régression conative du public local car Ensisheim est un club qui possède une équipe de N2 spectaculaire pourtant.

Cela n’empêche pas Saverne de conclure le set de justesse 25-23 profitant peut-être d’un assoupissement momentané de l’arbitre qui se réveille ponctuellement pour donner out une balle savernoise 50 cm bonne (attaque 3m de Pauline rare mais précise) faisant sortir de ses gonds un coach connu régionalement pour sa modération. Mais Saverne tient bon et gagne clairement des échanges déterminants, heureusement !

Le cinquième set démarre avec un Saverne entreprenant et efficace au début, mais qui retombe dans son pêcher mignon de donner des balles à Stoufflet, laquelle stabilise parfaitement le jeu de son équipe et ne tremble pas. Kaiser met quelques imprévisibles coups de pattes par dessus le contre savernois comme un tennisman fait des bois avec sa raquette et Ensisheim se détache irrémédiablement. Mr Burgstahler siffle la fin du match 15-11 pour Ensisheim qui exulte de remporter une victoire face à une grosse équipe. Enfin ! Elles se sont bien battues, bravo à Ensisheim !

Hélas ces jeunes filles sont au volley ce qu’elles ne sont pas à la pâtisserie et l’accueil général déjà bien froid (coach compris) se révéla bien décevant après la douche. On découvrit une salle vide, pas de pot, pas de boisson, pas de gâteau, un dirigeant d’Ensisheim ne sut d’ailleurs fournir de réponse à ce sujet ou n’entendit pas la remarque des joueuses désappointées de repartir pour 2 heures de route sans avoir été conviées avant à une collation après plus de 2 heures de match.

Carton rouge à Mr Burgstahler pour son arbitrage fossilisé et à Ensisheim pour l’accueil. Je doute que les joueuses savernoises fassent des gâteaux comme d’habitude pour le match retour !

Un bon arbitre est un arbitre qu’on ne remarque pas.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2