Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2006-2007 » Nationale 3 Féminine 2006-2007

>>Coquin de sort ! Saverne échoue d’un rien !

9 décembre 2006
Auteur(e) : 
TVB

Bien que Saverne doive accueillir Kingersheim dans des conditions indignes de la Nationale 3 au cosec des sources, quelques fidèles supporters s’étaient massés sur les bancs placés autour du terrain. Nul n’aura regretté sa présence et tous s’accordent à reconnaître à Saverne d’avoir considérablement élevé le niveau de jeu depuis quelques matchs. Hélas le succès ne fut pas au rendez vous, avec une défaite 3-2 et un cinquième set cruel concédé 15-13, mais au point Saverne s’impose 105-94. Pas vraiment un échec en vérité.

Le premier set aura tourné en la faveur des jeunes Kingersheimoises dont l’abnégation défensive fit merveille devant les premiers coups de boutoir de E Bergmann et L Adnet. Saverne était prévenu que ces cadettes-juniores là étaient des dures à cuire et la passeuse Pinto da silva étonnait par sa vitesse d’exécution. A force de voir leurs meilleurs coups revenir, les savernoises commirent quelques fautes qui créèrent la différence en leur défaveur : 26-24 en 25 minutes.

Anne Joly prenait la place de Eléonore Bohn au début du second set. Le coach savernois voulait maintenir ses 9 joueuses dans le coup et Colette Adnet assumait pleinement son rôle de libéro en étant pourtant gênée avec son petit gabarit par la longueur inhabituelle des attaques de Martin ou Salzbronn. Wiederhirn faisait un festival et Kingersheim imposait à Saverne de rejouer encore et encore jusqu’à craquer. A ce jeu là Claude Kister seule passeuse en jeu en 5/1 multipliait des efforts dont certains menaient à une bévue offensive ou une relance imprécise. Dès le 2ème temps mort, c’est Kingersheim qui prenait le large pour ne plus être rejoint : 25-18.

Qu’à cela ne tienne, et malgré le dépit manifesté par l’un ou l’autre supporter trop passionné, Saverne ne voulait pas sombrer dans ses côtés négatifs. Elles donnaient déjà le maximum sur tous les points et nul n’aurait pu leur reprocher d’échouer 3-0 contre une telle machine à défendre. Toutefois il semblait bien au coach savernois que les efforts multipliés par les jeunes joueuses de Kingersheim pouvaient laisser des traces physiquement. On joua alors la carte sécurité côté Saverne avec le retour d’Eléonore Bohn et l’entrée très attendue de Morgane Pruneta en complément de passe sur le poste d’Aline Weiss qui n’avait pas pour autant démérité. Le jeu offensif se réorientait à l’aile gauche où on trouvait enfin Marie Haberer régulièrement, qui, avec une régularité exemplaire concluait régulièrement les défenses effectuées héroïquement par ses partenaires. L’ensemble des joueuses pouvait alors se relayer dans le "jeu de la main chaude", et il était important que la consigne demeure d’exploiter les bras les plus efficaces. La variété de services créée par le 6 en place permettait d’exploiter la relative faiblesse de Kingersheim en réception de services courts et Aline Weiss parvenait à suppléer Lucile Adnet en 4, Anne Joly faisant de même avec Manu Bergmann au centre. Un match en 5 sets se profilait avec une équipe de Saverne dominatrice 25-14 et 25-15 aux troisièmes et quatrièmes sets.

Le cinquième set est désormais une épreuve à ce niveau pour des savernoises devant franchir une barrière psychologique qui puisse favoriser un succès. On sent le groupe fébrile et en train de reculer en laissant échapper des réceptions et des défenses jusqu’à un temps mort destiné à resserrer les boulons pour tout le monde et visant à réorienter l’équipe vers l’avant. Mieux entrées dans ce set décisif, Kingersheim ne brille pas spécialement mais parvient à s’extirper de situations défavorables grâce à un engagement physique retrouvé et un petit coup de pouce du destin. Saverne revient en fin de set bien que mené 14-12, grâce au sang froid d’Aline Weiss et de Marie Haberer et à 14-13, tout le monde espère une égalisation méritée. Hélas, la réception de Kingersheim est ratée et se balade sur le haut du filet, et Kingersheim reprend miraculeusement la main dans l’échange pour passer une attaque timide par un trou de souris. La balle défendue par Claude Kister sort des limites et Kingersheim exulte et se sort d’une situation qui aurait aussi bien pu tourner en leur défaveur : 15-13 pour un match long de 1h 44.

Certes la victoire n’est pas au rendez vous, mais les succès du futur peuvent toujours se construire sur les larmes du présent et le coach savernois demeure fier de ses joueuses et de l’intensité qu’elles ont donné à ce match. Merci d’être allées au bout de vous même, et gardez confiance, un jour ça passera ! Félicitations à Kingersheim qui devra canaliser notre désir de revanche en 2007. Les nouveaux maillots rouges de Saverne n’ont pas à rougir ! Rendez vous en 2007 le 14/1 pour accuellir St Dié au Haut Barr. En attendant, Saverne se déplace la semaine prochaine à Epinal le leader en se réservant un droit à créer la surprise, si le niveau de jeu se maintient. On compte aussi sur le retour de AM Roth et P Lotolotolua.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2