Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Les souvenirs des volleyeurs » Archives de la saison 2006-2007 » Nationale 3 Féminine 2006-2007

>>Saverne - Reims : 3-1. Deux équipes combattives

29 octobre 2006
Auteur(e) : 
TVB

Les gradins étaient bien garnis pour le match des mal classés du début de championnat de N3 entre Reims et Saverne. L’engagement des 2 équipes fut total et le public put vivre une rencontre haletante avec des échanges très spectaculaires.

Le coach savernois avait exceptionnellement réuni ses joueuses dans le silence du vestiaire avant le match pour obtenir un effet de concentration maximal, car côté Saverne on comptait bien terrasser une équipe rémoise sans victoire mais à la combattivité reconnue. La consigne était de privilégier la régularité et chacune à son poste avait en charge de respecter des consignes tactiques minimales. Il fallait de la discipline dans le jeu et du réalisme dans les situations difficiles et tendues.

Données tactiques :

Le 6 de départ proposé par Saverne privilégiait les joueuses présentes lors des saisons passées en vue de favoriser l’homogénéité du groupe qui avait manqué lors des matchs précédents. P. Lotolotolua moins saignante dernièrement et qui avait alterné exploits et maladresses parfois était remise en question sur son poste et E. Bohn se voyait assigner un rôle plus altruiste de fixation et de contre central. A Joly remplaçait E. Bergmann dans un rôle de fausse centrale moins puissante mais capable de prendre davantage d’angle lors des situations d’attaque en 4. La relative faiblesse défensive des 2 nouvelles titulaires devait être compensée par la vista et l’expérience de C. Adnet libéro rajeunissante aux couleurs de l’espoir. En outre, E. Bohn et A. Joly, devaient assumer un rôle stabilisateur dans le secteur du service. AM. Roth était dans ce dispositif une précieuse remplaçante dont le coach connaît la capacité d’intervention à tous les postes. AM Roth rate d’ailleurs très rarement ses entrées et remet souvent son équipe en selle dans les moments difficiles. Le 6 constitué devait alterner les services puissants et les services tactiques et la placement des joueuses sur le terrain respectait ce principe, chacune se voyant assigner un rôle spécifique en la matière. Aussi bien le contre que la réception s’appuyaient sur un jeu en triangle reposant sur 3 joueuses chargées de prendre leurs responsabilités de leaders (L. Adnet, A. Weiss et M. Haberer). M. Pruneta à la passe devait alterner les fixations depuis le poste 4 ou le poste 3 en plaçant des combinaisons parfois recentrées pour éviter la meilleure contreuse adverse positionnée sur le poste 2 et exploiter la petite taille de la passeuse rémoise. M. Haberer plus souvent démarquée en 4 pouvait neutraliser à elle seule au contre les attaques à l’avant ou aux 3m (poste 1) de l’adversaire. Les contreuses centrales avaient la consigne d’annoncer aux extérieures leurs intentions et leurs anticipations.

Le match :

Dès le début du premier set, Saverne affirme ses intentions de domination et creuse rapidement un écart grâce à des défenses héroïques de sa libéro C Adnet. L. Adnet profite de quelques bons ballons pour conclure et M. Pruneta fait des choix justes qui permettent à l’ensemble des attaquantes de prendre confiance. 25-19 en 25 minutes et le sourire aux lèvres, les savernoises s’imaginent que tout ira pour le mieux. C’est sans compter sur la vélléité offensive de Guislaine Koukoui côté Reims, qui sonne la révolte et les services d’Elodie Rouyer ouvrent une brèche dans la réception savernoise. Les savernoises sont distancées de 3 points et lorsqu’elles réalisent un point miraculeux (voir vidéos ci-dessous), elles pensent revenir dans le set. Mais Adeline Levillain ne l’entend pas de cette oreille et martèle la défense savernoise trop statique pour clore le set sur le score de 25-19 en 24 minutes.

Les gradins s’étoffent tout à coup et quelques supporters savernois ayant fait le déplacement depuis le nord de l’Alsace entendent bien assister à la victoire de Saverne. Le suspense est à son comble dans ce troisième set et E. Bergmann fait une entrée remarquable. Les échanges sont âpres, les défenses s’enchaînent de part et d’autre pour le plus grand plaisir des spectateurs très fair-play qui reconnaissent en Reims un adversaire de valeur. La tension atteint son comble et Saverne qui bénéficie d’une balle de set est tout heureux de voir la passeuse rémoise Q. Desaveile commettre une faute de main au mauvais moment.

La perte du troisième set 25-23 en 27 minutes ne démobilise Reims que le temps d’une série de service de M. Bergmann au début du quatrième set. Elodie Rouyer qui était dans un jour passable en réception connaît une gloire plus grande au service et Reims refait son retard après le premier temps mort. Tout est à refaire. Quelques placements de défense laxistes redorent le blason des attaquantes rémoises et M. Pruneta fait quelques fautes d’appréciation tactiques dans sa distribution. L’expérience et l’engagement physique d’A. Weiss se trouvent récompensés par l’efficacité offesnsive de M. Haberer devenue "intenable". Marie nous régale et réussit ce qu’elle entreprend. Reims alterne l’exceptionnel et la faute bête, au point que des défenses héroïques trouvent leur conclusion dans le bas du filet avec une prise de risque démesurée. La confiance demeure savernoise et une croix magnifique de M. Haberer démarquée par sa passeuse M. Pruneta semble pouvoir débloquer une situation tendue ... mais non, car A. Levillain était impériale en réception et en défense. Saverne se reprend en variant à nouveau le jeu et en jouant les mains du contre de G. Koukoui impressionnante de hauteur. La victoire ne peut plus échapper à Saverne réconforté par le renfort précieux de AM Roth aux moments importants, et le duo arbitral irréprochable (M. Schtisser et F. Sifferlen) siffle la fin du match avec un 25-21 en 24 minutes pour Saverne, qui, grâce à ce 3-1 s’extirpe de la zone des relégables. Il faudra impérativement confirmer cette victoire à Vandoeuvre la semaine prochaine. Saverne partira sur les mêmes bases tactiques avec un 6 adapté dont la composition finale dépend largement de la remise en concurrence de l’ensemble des joueuses.

Merci au chaleureux public savernois et un hommage à Reims qui fut un adversaire plus que respectable et au demeurant très sympathique.

Merci à Elisa R. pour le reportage photo et vidéo dont voici quelques morceaux choisis ci-dessous.

Vos commentaires sur cet article

  • Saverne - Reims : 3-1. Deux équipes combattives

    12 janvier 2007, par adeline

    bonjour à toutes l’équipe de N3 féminine de Saverne...en effet ce fut une belle rencontre bien bataillée...saverne l’a finalement remporté mais on attend impatiemment le match retour en espérant que cette fois la victoire sera pour reims....en tout cas merci à Saverne pour son accueil et sa sympathie Bon courage les filles pour vos prochains match je vous souhaite pleins de victoire en 2007 et vous dis à très bientôt à reims pour la revanche.

    adeline Levillain

    • Saverne - Reims : 3-1. Deux équipes combattives
      12 janvier 2007, par Jean-Jacques

      Merci Adeline et à bientôt pour votre revanche, en tout cas un match aussi plaisant et engagé, bonne reprise du championnat et faites vous plaisir même si la victoire est rare ... donc encore plus convoitée.

  • Saverne - Reims : 3-1. Deux équipes combattives

    29 octobre 2006, par M.H

    Ca fait plaisir de sentir une rage de vaincre sur le terrain et un engagement de tout les instants.


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2